Velirano n°1 : “la paix et la sécurité, une priorité”

Loading

24/7/365 – Photo FB Police Nationale

Comme promis, nous allons donc commencer à nous intéresser au bilan présidentiel, pour ce mandat 2018-2023.

Nous allons bien évidemment aussi passer en revue ces dizaines de promesses balancées ici et là mais dans un premier temps, nous allons logiquement nous intéresser à chacun de ces 13 velirano.

Mais d’abord c’est quoi un velirano ? En googlant 2 secondes, on lit rapidement ceci : “serment légal consistant à prononcer des imprécations contre soi-même, en frappant, avec une ver*ge, une lance plantée dans une fontaine sacrée presque desséchée ; promesse, simple serment“. Ça a le mérite d’être clair.

Velirano n°1 donc : “la paix et la sécurité, une priorité”.

Et à défaut de Satan, c’est immédiatement un immense éclat de rire qui nous habite ! Vivre en paix et en sécurité en 2023 au pays endémique ? Non mais sérieusement, il y en a qui arrivent à dormir la nuit aujourd’hui ?

Demandez à 100 personnes, je suis sûr qu’au moins 81% d’entre eux ne dorment plus que d’un oeil la nuit, à l’écoute du moindre bruit suspect, indiquant que des gredins sont en train de mener une opération. A l’écoute également du moindre aboiement de chien inhabituel, indiquant que des individus louches sont en train de rôder.

Grosse insomnie donc déjà à cause de toute cette insécurité latente. Permanente aussi, 24/7/365. A pied, a velo, en moto, en voiture, en taxibe, en taxibrousse : vous n’aurez jamais aucune garantie de parvenir sans encombre à votre destination. C’est ça vivre en paix ve sanaby ?

Sanaby ? Oui oui sanabavy, dia rehefa avy eo ?

Dia rehefa avy eo ? L’insécurité au quotidien revêt aussi de multiples formes. Les attaques directes, nous les avons vu. Allant des petits larcins au grand banditisme, la palette est large au pays endémique et a pris des proportions extraordinaires depuis 2019 !

Le pasteur à Antsonjombe a évoqué la marmite qui disparaît. Vous avez déjà connu ? Moi oui j’ai déjà connu : tu as ta marmite dans la cour, tu t’absentes quelques minutes, à ton retour, envolé la marmite 😯 On est partagé entre un grand éclat de rire et la consternation la plus totale.

L’insécurité psychologique il y a aussi. On parlait des insomnies nocturnes, à l’affût du moindre bruit. Mais ça peut aussi être des insomnies dues au désespoir ! Comment on va faire pour payer telle ou telle facture, trosa ? Est-ce qu’on va manger demain ? L’école demande le paiement de l’écolage, comment on fait ? Le loyer ? Autant de choses insecurisantes la nuit n’est-ce pas ?

Se faire voler, se faire arnaquer, se faire attaquer… se faire tuer même, pour quelques billets ou au cause d’une manifestation involontaire d’un minuscule signe extérieur de richesse ? Voila le quotidien au pays endémique.

Et là encore je ne parle que de la Capitale. Maintenant imaginez au fin fond de la brousse, les dahalo, les kidnappeurs, les voleurs d’organes et toussa ?

Au vu de tous ces éléments, désolé mais il va falloir reprendre la ver*ge et se flageller : le velirano n°1, “la paix et la sécurité, une priorité” c’est totalement raté même si on a sentencieusement affirmé que “Fa izay rehetra nolazaina dia tsy maintsy ho tanterahina”.

Velirano n°1 : “la paix et la sécurité des gouvernants” là oui par contre c’est totalement réussi, avec le muselement des opposants et l’envoi systématique à Antanimora de ceux qui les dérangent.

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
justice-madagascar.org
justice-madagascar.org
1 année il y a

Il y a également l’insécurité juridique. On a des lois promulguées et validées qui régissent le vivre ensemble en toute quiétude mais qu’on bafoue sciemment à longueur de la journée par les différentes juridictions du pays. Du coup seuls les mafieux, les idéalistes et les inconscients osent investir dans le pays avec des visées différentes qui ne font pas avancer la richesse nationale. Sans une justice impartiale, il n’y en aura jamais de sécurité à Madagascar pour la simple raison que sans des investisseurs, un pays ne peut pas avancer sereinement. Sans une justice impartiale, les paysans ou les éleveurs ne vont pas vaquer sereinement à leur occupation primaire car ils vivent dans un état de stress permanent de risque d’être dépossédés de leur dur labeur. On pense que l’une des clés de voute de cette misère sans nom à Madagascar est l’assainissement de la Justice. En condamnant sans état d’âme selon les lois en vigueur ceux qui les violent on avance d’un pas et on donne confiance aux apporteurs de vraie valeur ajoutée. Bien entendu les forces de l’ordre doivent être au service de cette justice impartiale.

Fil info

Voir d'autres articles

Commentaires

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x