Ne jamais dire que l’on a atteint le fond

… mais il coulera quand même 🤣

Gné ? Ah si si, depuis 60 ans, après chaque mandat un peu rock’n’roll, tout le monde se dit “ouf on a atteint le fond, on ne peut plus faire pire, allez on remonte la pente maintenant“.

Très grave erreur mon cher Watson. Car on peut faire encore pire que pire. On pensait avoir tout vu ? Bah non, en fait on a juste commencé à voir quelque chose, le “meilleur” restant encore à venir.

Surtout à toc toc land, où l’on ne cesse de nous épater en nous inventant des machins et des bidules tout aussi délirant les uns que les autres.

Vous pensiez qu’enfin débarrassé de Didier Ratsiraka tout irait pour le mieux. Puis Zafy Albert et ses troupes sont arrivés. Puis le Didier a fait son come-back. Puis 2002 est arrivé. Puis 2009… petite pause en 2014 puis retour en force en 2019… On passera sur la mascarade d’élection en 2023 …

Et là en 2024 vous pensez que ça y est, cette fois on a enfin atteint le fond, on ne peut plus faire pire, on ne peut que remonter ? Ndriii, mes pauvres, votre Titanic vient tout juste de commencer son immersion hélas, le fond est encore loin, très loin.

Et ne vous faites guère d’illusions, comme justement les (pseudos) dernières élections l’ont clairement démontré : les mafieux ne reculeront devant aucun moyen pour garder le pouvoir. Mais vraiment aucun moyen, vous l’avez tous vu, avec ebahissement. Tous vos moyens “légalistes” là, ils en rigolent doucement entre eux. En clair, rien n’a changé depuis 2009 : “nous on a les flingues, toi tu creuses“.

Ceci étant, les mafieux devraient se méfier. Un jour où l’autre, un grain de sable finira inéluctablement par gripper la machine. Ça arrivera à un moment où ils s’y attendront le moins… tous les dictateurs de ce monde ont tous mal fini, c’est un fait, c’est inéluctable.

En attendant bah il va falloir que vous continuez à bouffer votre pain noir. C’est comme ça rehefa nihidy kizo : on sait très précisément à quel moment cela a commencé, 2009 donc, par contre impossible de prédire la date de fin.

En attendant, les regards vont maintenant se rebraquer sur Londres, avec cette fameuse audience du 6 février 2024, mardi qui arrive donc. Les mafieux s’en moquent éperdument comme de leur premier tripatouillage électoral, par contre la (mauvaise) publicité de leurs malversations à l’international, ça ils aiment pas trop. Affaire à suivre donc.

Loading

S’abonner
Notification pour
guest
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Coco
4 mois il y a

Un jour où l’autre, un grain de sable finira inéluctablement par gripper la machine. Ça arrivera à un moment où ils s’y attendront le moins…

Un gars nommé Mbola pourrait en attester.

ranaivo
ranaivo
Répondre à  elman
4 mois il y a

Ceausescu, Saddam Hussein, Khadaffi

raossy
4 mois il y a

En attendant, les regards vont maintenant se rebraquer sur Londres, avec cette fameuse audience du 6 février 2024, mardi qui arrive donc.

Et le 7 février ce sera commémoration de la cinquantaine de majinika que Lelison et ses complices ont abattus à Ambohitsirohitra: la fête continue…

Nenyv
Nenyv
Répondre à  raossy
4 mois il y a

Rappellez-vous de ce slogan” il se passe toujours quelque chose aux galeries lafayettes”
Comme pour Maimbahaoka et sa clique ” il se passe toujours des affaires voretra à Madagasikara”
En attendant parenthése du dimanche à tous

Doraadm
Doraadm
4 mois il y a

Efa ho avy koa tompoko ny 7 Fevrier ary dia hametraka voninkazo ny AV7
Maty ho an’ny tanindrazana …

Fil info

Voir d'autres articles

Chroniques
elman

Je relis mes 3 dernières chroniques …

Gné ? Oui et ? Et je constate qu’il suffit de pas grand chose pour avoir un petit fiainana tsotra, milamina et mirindra. Un système de santé correct, de l’eau, de l’électricité, un SMIC qui nourrit son homme, fonder une famille, zay, vita, le reste c’est ensuite à chacun d’oeuvrer

Chroniques
elman

Ça coûte cher d’être pauvre

Gné ? Ah mais absolument, ça coûte cher d’être pauvre. Avec sa petite variante : tout coûte cher quand on est pauvre. C’est quoi le “tout” dans “tout coûte cher” ? Bah tout, absolument tout ! La vie dans tous ses aspects. La moindre petite chose, même la plus basique

Souriant.. et toujours vivant
Chroniques
elman

Et si nous sourions un peu plus ? :)

Allez, c’est parti de nouveau pour l’élucubration du jeudi matin du père elman ? Mmmh, il faut voir 🙂 Jusqu’ici, les Malgaches étaient connus à l’étranger comme, oui d’accord “comme faisant partie des pays les plus pauvres au monde” mais aussi, rappelez-vous, comme des gens “souriants” et “accueillants“. Mais aujourd’hui, allons

Chroniques
elman

Quelle marge de manoeuvre pour Andry Rajoelina ?

L’état de grâce durera très peu de temps pour le nouveau Président de la République. A la réflexion, il n’en aura même pas du tout, vu l’état de délabrement avancé dans lequel se trouve le pays Madagascar en ce début d’année 2019. Que va pouvoir faire Andry Rajoelina ? Quelle

Chroniques
elman

La vie au quotidien à Madag…ascar

Ça doit pas être folichon en ce moment dites donc : entre les prix à la consommation qui explosent, l’insécurité qui crève le plafond, la faim dans le sud, c’est le festival permanent des mauvaises nouvelles. Et puis, comme tous les ans, octobre va aussi rimer avec généralisation des délestages

Chroniques
elman

Les contes et légendes de Madagascar

Gné ? Moi ce que j’aurais retenu de ce forum “économique” au CCI Ivato pourrait se résumer dans ce titre : “Les contes et légendes de Madagascar”. Mon dieu, que de couleuvres ne vous aurait-on pas fait avaler depuis 2009 en général, et 2018 en particulier ? Nous aurons encore

Chroniques
elman

Le “Certificat d’Etudes Primaires Elementaires”

Ah, le fameux CEPE. Passé cette semaine donc par un demi million d’écoliers à Madagascar. Et je mets les pieds dans le plat : ça sert à quoi le CEPE ? Les Malgaches sont traditionnellement friands de diplômes et de “mari-boninahitra” en tout genre mais franchement, en 2017, mettre sur

Chroniques
elman

Une pensée à nos disparus

Beaucoup de célébrités décédées cette semaine, mais ce 1 novembre c’est aussi l’occasion de nous rappeler nos propres proches qui nous ont précédés dans le grand voyage. Comme on dit en malgache, “efa nahavita ny fihazakazahana ry zareo”, littéralement “ils ont fini leur course”. Courir après quoi ? La vie

Vos réflexions

8
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x