Naître à Madagascar en 2022

Et bé, 3 semaines déjà 🙂

Gné ? Non rien, je regardais pensif ma petite princesse dormir du sommeil de juste et lasa saina comme on dit, en me demandant quel aurait été son avenir au pays endémique si elle avait été née là bas… disons parmi les 81% ?

Déjà l’accouchement, waaa, rock’n’roll sa ahoana ? Naissance à la maison ? Dans un CSB2 ? Ou les machins pourris qui s’appellent hôpitaux publics ? En plus vu le taux de mortalité mère enfant, brrrr…. Déjà la naissance donc c’est une belle partie de poker.

Oui je sais, il y a des structures plus évoluées comme on dit, genre Pavillon Sainte Fleur à Anosibe et toussa mais j’ai bien précisé : “parmi les 81%“. Vous rigolez mais quelle garantie en restant au pays endémique que je n’eusse pas régressé aujourd’hui au niveau de ces 81% ? Aucune.

Le coût de la vie ensuite. Un enfant ça a besoin d’équipements divers et variés et je me vois déjà vendre un tanimbary pour y faire face. Oui oui, c’est comme ça que ça marche.

La bonne nouvelle est que grâce à notre petite expérience de se payer en premier on aurait heureusement un toit sur la tête, un puits et sans doute des panneaux solaires. Donc un doigt (ou un bras) d’honneur aux turpitudes de la Jiramaty. Mais hélas, encore une fois, recadrons le contexte : 81%.

Ça veut dire pauvre, habiter un trano falafa loué à 50 000 ar par mois, une seule ampoule (et encore) et aller chercher de l’eau à la pompe.

Quand on est pauvre, l’école, la scolarité, l’éducation, la culture toussa c’est en option aussi. Et bien entendu, il est inenvisageable de tomber malade car le tanimbary a déjà été vendu.

L’insécurité on en parle même pas, bonjour le stress au quotidien des parents, qui aurait inéluctablement impacté la princesse aussi. Être attaqué, kidnappé ou tué par des dahalo moyenâgeux, oay LLNBVY !

Bref, c’est pas du tout se*xy tout ça dites donc ! C’est même sinistre et lugubre comme perspectives non ? Une vie à la dure au quotidien, rien n’est tsotra, rien n’est milamina, rien n’est mirindra.

Et dire que ça ose donc faire les fierots en “fêtant” leur 62 ans d’indépendance. Purée j’aurais honte d’offrir une vie de mer*de comme ça à mes compatriotes.

Car j’aurais été vraiment dans ces 81% de crève la faim, mais qu’est-ce que ces stades de foot, colisées, téléphériques et autres Tanamasoandro auraient pu changer dans mon quotidien ? Réponse en 4 lettres.

Et bonjour l’égalité des chances pour commencer la vie : il n’y en a tout simplement pas. Beaucoup meurent même avant de commencer à vivre.

Ici en France cette égalité des chances existe réellement. Même si j’avais été payé au smic, j’ai droit aux services de santé publics, à la sécurité, à l’eau, à l’électricité, comme tout le monde. J’aurais même eu droit à des aides pour me loger, me vêtir, me nourrir, personne n’est laissé sur le bord de la route.

Et au smic, cela n’empêchera pas ma princesse de faire plus tard de grandes et brillantes études si elle souhaite, aucune porte ne lui sera fermée.

Tena mba tongava saina ry tenisany a! C’est pas possible d’être aussi sous-développés comme ça dans la vie. Matériellement, spirituellement… oui oui le ciel t’aidera

… mais aide toi d’abord ! Bouge, créé des bidules, des trucs, prioritaires, urgents ou importants, qui permettront à vos 81% d’avoir les mêmes chances que les 19% !

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Rafangy
Rafangy
1 année il y a

d’abord, je suis sûr qu’il n’a rien compris a ce que vous avez ecrit, la preuve, il confond tojours à plus de 48 ans le prioritaire, urgent et important, ensuite, comme on dit ici : ecoute bois de mon dos!
mais heureusement qu’il y des gens qui commencent leur journée en lisant actutana

Za Ihany
Za Ihany
1 année il y a

J’ai fait venir au monde mes progénitures dans des endroits où (100-81)% peuvent se permettre, entre les mains d’un obstétricien si célèbre qu’il est inutile de citer son nom ici, le tout en césariennes mais je me suis barré finalement

zafimbaza
1 année il y a

Avec ce constat terrifiant je m’étonne de l’accroissemnt considérable de la population . Masoschisme ou effet magique de la religion ? Cadeaux du Ciel qu’ils disent , mettant au monde des enfants qui passeront leur vie à essayer de survivre .

Fil info

Voir d'autres articles

Chroniques
elman

Après l’affaire Claudine, le camouflet Marc Ravalomanana

{:fr} La Justice vient d’infliger un nouveau camouflet à Hery Rajaonarimampianina et son Préfet de police à Antananarivo. Un cinglant non-lieu En effet, dans l’affaire 15 ans du parti TIM à Mahamasina, le Conseil d’Etat, saisi par ledit Préfet, vient de rendre un non lieu de la décision du Tribunal administratif,

Chroniques
elman

La jeunesse endémique m’effraie

Gné ? Si si je vous assure, je rentrerai un peu plus loin dans les détails mais cette jeunesse endémique m’effraie vraiment. Bon alors, qu’est-ce qu’il se passe encore ? En fait, même physiquement séparé de 8500 kilomètres, j’entretiens toujours des liens avec ce pays, sur le plan professionnel notamment.

Chroniques
elman

Pour que ça marche, c’est obligé d’investir

Gné ? Encore un énième cours sur l’art et la manière de s’enrichir ? Non, pas tout à fait, là on va encore parler… de la Jirama. Et s’il y a bien une expression qui s’applique à la Jirama, c’est “tirer sur la corde“, au propre comme au figuré. Au

Chroniques
elman

En France, il y a des millions de consommateurs

En France, il y a des millions de consommateurs Euh oui et ? Et du coup, pour le petit Malgache de passage là-bas en ce moment, ça donne des idées 🙂 Et puis il y en avait aussi un peu marre de parler politique tous les jours, il y a

Chroniques
elman

Téléphérique, routes ou chemin de fer ?

Gné ? Oui oui, aujourd’hui, on se rappelle ce célèbre dilemme français “fromage ou dessert svp” ? Il faut donc que tu choisisses, soit le fromage, soit le dessert : et c’est exactement le sentiment que l’on en a, il faut que tu choisisses, soit le téléphérique, soit les routes,

Chroniques
elman

Waaa, la puissance des mots en level 5

“Mme le Pen, vous êtes une climato-sceptique”. “Et vous M. Macron, un climato-hypocrite”. Waaaaa.. il faut le dire, les amoureux des petites passes verbales se sont bien régalés hier soir, lors de ce débat entre Mme Le Pen et M. Macron, à la veille donc de ce deuxième tour décisif.

Chroniques
elman

L’économie ne repartira pas d’ici la fin du mandat d’Andry Rajoelina

Gné ? Au vu du programme de vaccination, ou plutôt de non vaccination devrions-nous dire, qui est en train de se mettre en place (ou pas), la conclusion est sans appel : l’économie à Madagougou ne repartira pas d’ici la fin du mandat, prévue au second semestre 2023. Jugez-en vous

Chroniques
elman

Voahangy Rajaonarimampianina : comment je me suis vautré lamentablement

Gné ? Vous me connaissez suffisamment : je dis toujours les choses cash, sans détour, et aujourd’hui, je dis donc les choses cash et sans détour : je me suis lamentablement planté sur Voahangy Rajaonarimampianina. Voila. En général, il me suffit de discuter 30 secondes avec une personne pour savoir

Commentaires

5
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x