“J’en ai marre de Madagascar”

Loading

27 juillet 2023 : elle marche 🥰

Gné ? “J’en ai marre de Madagascar” suivi d’unJe suis fatigué de ce pays, de cette ville, de toussa” ? …. Texto, c’est ce que l’on m’envoie par mp et comme je suis capable d’empathie (pas bien compliqué quand comme moi on a déjà vécu là bas), je comprends très bien cette lassitude dont on me fait part.

Car ne pensez pas que les déboires économiques et toussa ce sont juste des chiffres sur le papier. Derrière ce blabla il y a la vraie vie, la vie des gens au quotidien et c’est vraiment pas jojo en ce moment. Grosse lassitude disions nous, accompagnée aussi certainement de déprime… voire de dépression nerveuse ?

Chaque jour devrait être une joie au réveil mais je comprends aussi cette angoisse dès le rêveil, en se demandant ce qui va encore se passer d’effroyable voire d’epouvantable de la journée.

Il n’y a rien de tsotra, milamina et mirindra dans cette VDM… au contraire tout est compliqué, brouillon voire bordél****. On passe sur le robinet que l’on ouvre et pas d’eau qui en sort, l’interrupteur qu’on allume et pas d’électricité, bref, encore une journée de mer** qui commence.

Au boulot, chômage technique évidemment. Les salaires commencent à être rock’n’roll chaque fin du mois, commandes non honorées évidemment, retards, tournage des pouces… Bref, c’est vraiiiiiment compliqué.

Et les factures elles par contre n’arrêtent pas de tomber. Celle de la Jirama bien entendu pour commencer, ça par contre ça marche bien chez eux. Avec toujours cette sensation désagréable que moins on a (d’eau, d’électricité) et plus la facture augmente.

Ah oui autre point fatigant, n’oublions pas que Tana ce n’est rien de plus qu’un gros village. Où tout le monde connaît tout le monde.. avec les ragots qui vont bien avec. Et vas-y qu’on rajoute aussi le mifosa, la malveillance, la jalousie (des merina) et toussa… sans parler de vos adidy à tire-larigot, coûteux en temps, en argent et toussa.

Et pendant ce temps cette enflure d’elman qui nous fait son mampilendalenda avec son sempiternel fiainana tsotra, milamina sy mirindra. Avec de l’eau, de l’électricité, un anonymat des plus plaisant, sans adidy, sans fosafosa et toussa…. Pas besoin ici de 3V, ni de tirer le diable par la queue en permanence 24/7/365, on vit simplement. Modestement.

Une vie aseptisée diraient les détracteurs mais franchement entre l’aseptisation et votre fiainana rock’n’roll tous les jours, le choix est vite fait non ?

Malheureusement, et se sera la dernière mauvaise nouvelle, telle que je vois la situation chez vous et toujours de par mon expérience, je crains que la manenganiny party ne soit encore partie pour durer un petit moment.

J’avais prévenu pourtant : barrez-vous ? Et euh pas en pirogue en catimini vers Mayotte s’il vous plaît, c’est en train d’expulser sec les clandestins en ce moment. Faites les choses administrativement dans les règles, demande de visa et tout le tralala… et encore une fois, et nous terminerons dessus, il n’y a pas que la France comme herbe verte dans vie, n’importe quel autre pays fera l’affaire. Les Comores par exemple.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Fil info

Voir d'autres articles

Commentaires

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x