J’ai juste envie de passer un week-end tranquille

Comme j’ai l’habitude d’eructer sur mon fb perso : “weeeek-end !” 🙂

Gné ? Non, vous n’êtes pas comme moi ? Après une rude semaine de labeur, hop, dès le vendredi à 17:30, vous n’avez plus envie que d’une seule chose : passer un week-end tranquilou !

Revoir les amis proches et la famille autour d’une bonne table, bien manger, bien boire, parler de sujets légers, sans se prendre la tête ! La définition même du fiainana tsotra, milamina et mirindra.

Les week-ends endémiques, je m’en rappelle parfaitement. Et bien désolé mais comme on dit, trop d’adidy tue les adidy ! Un décès par ci, un mariage par là, un famangiana, le fiangonana, toujours des trucs et des bidules à honorer, bref autant d’obligations qui font qu’on est bien loin du fiainana tsotra, milamina et mirindra lol.

Justement, je discutais un peu l’autre soir avec mes amis de diapason sur cette thématique du fihavanana et le constat est clair : il y a du pour, il y a du contre, et dans tous les cas, il y a matière à débat. Le rôle de notre think tank étant effectivement de nourrir le débat, soyez assurés que nous organiserons incessamment un petit quelque chose autour de cette thématique justement 🙂

Mais pour ma part, à titre personnel, j’ai déjà mon avis bien tranché sur la question : oui au fihavanana, mais comme toute chose, avec modération voire parcimonie. Quand vous ne maîtrisez plus votre agenda, cela veut dire qu’on vous impose des choses à l’insu de votre plein gré et là je dis stop tout simplement. J’aime bien décider pour moi, et non pas que les autres le fassent à ma place, à bon entendeur.

Et ma foi, à 8700 kms, je retrouve enfin cette possibilité de contrôler les choses. On n’est plus dans ce gros village où tout le monde connaît tout le monde et de facto, tout le monde doit interagir avec tout le monde, pour le moindre prétexte ou sujet. Oui oui, very any andafy any si vous voulez mais pour ma part, ça me va très bien comme ça lol.

Et je ne parle même pas des rageux, des jaloux et des haters. Encore une bonne grosse spécialité endémique où justement, sous prétexte de fihavanana et autre soatoavina, certains n’attendent en fait que la première occasion pour vous faire des sales coups de p***, donc encore une fois, tout ceci avec modération tompokolahy sy tompokovavy.

Cette chronique est un point de vue qui n’engage que votre humble serviteur. Chacun adaptera son curseur comme il lui conviendra mais vous m’accorderez quand même que quelques fois, ça fait du bien de pouvoir disposer de son petit espace personnel. Et luxe suprême, pouvoir se prendre ainsi quelques moments uniquement pour soi.

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Fil info

Voir d'autres articles

Chroniques
elman

Les études sont-elles nécessaires ?

La mécatronique est la combinaison synergique et systémique de la mécanique, de l’électronique, de l’automatique et de l’informatique en temps réel. L’intérêt de ce domaine d’ingénierie interdisciplinaire est de concevoir des systèmes automatiques puissants et de permettre le contrôle de systèmes complexes. Gné ? Ah oui, je suis tombé par

Chroniques
elman

Passer directement du Moyen-âge au XXIè siècle ?

Gné ? Oui, il y a quelques jours je suis tombé par hasard sur un tweet du premier édile de la Capitale, qui avançait donc en substance qu’il souhaitait faire passer Antananarivo du Moyen-âge … au XXIè siècle. Euh oui l’intention est louable mais nous l’avons déjà vu, dans le

Chroniques
elman

Remerciements

Gné ? Oui, vous avez été des centaines (sans exagérer) à nous adresser vos félicitations et vos messages de sympathie à l’occasion de la naissance de la petite princesse. Voir : Tongasoa baby elman Que ce soit ici, sur les réseaux sociaux (beurk), par SMS, MP, tam tam, pigeon voyageur,

"Ce salaire, c’est un espèce de chiffre d’affaire" - 2 ème partie
Chroniques
elman

“Ce salaire, c’est un espèce de chiffre d’affaire” – 2 ème partie

Deuxième volet de nos dissertations pour s’enrichir à Madagascar 🙂 Dans la première partie, j’ai lourdement insisté sur la nécessité de vous payer en premier. Lire : Devenir riche à Madagascar – 1 ère partie Vous avez donc commencé ou vous allez très bientôt commencez à vous payer et là j’anticipe

Chroniques
elman

PIB Rwanda

Gné ? Non rien, dès fois je google des trucs comme ça, sans intérêt ni but bien précis, les lubies nocturnes ou matinales de l’elman 🙂 Et cette courbe est sans équivoque : l’an 2000 marque incontestablement le décollage du Rwanda et l’an 2000 c’est aussi l’arrivée d’un certain Paul

Chroniques
elman

On a l’impression d’être toujours sous le régime … Hery Rajaonarimampianina

On a l’impression d’être toujours sous le régime … Hery Rajaonarimampianina, non vous ne trouvez pas ? Toujours les mêmes problèmes de ceux qui ont mis la main dans le pot de confiture, toujours les problèmes de corruption, toujours les problèmes de Jirama et on en passe. C’est nous qui

Chroniques
elman

Je suis dans l’Impasse

Aujourd’hui pas de chronique car suite à la demande d’un actunaute, je vous propose donc aujourd’hui la revue de bons plans restaurants à Tana, sous forme de publi-reportage. Premier établissement à se plier à cet exercice de style, le tout nouveau restaurant l’Impasse, sise à Tsaralalana. Suivez le guide 🙂

Chroniques
elman

Le travail, ce luxe …

Gné ? Comment ça un luxe le travail ? Ah mais si si, absolument, comme toute chose, le travail est devenu un luxe au pays endémique. Une denrée rare comme on dit. Qui s’est vraiment raréfié ces dernières années, de par le difficile contexte mondial que nous connaissons. Covid 19,

Chroniques
elman

Je ne comprends pas…

Oui, de quoi donc ? Bah certaines réflexions qui disent que si on est pauvre c’est à cause de la France, qu’ils veulent même que l’on reste pauvre car quelque part, ça les arrange (sic) et d’autres réflexions du même acabit. Allons, soyons sérieux letsy e. Et surtout, ne confondons

Commentaires

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x