“Ilay toen-tsaina tsy mampandroso ny gasy”

Plus de pain, 28 jeux dispos sur les 64, les temps sont durs

Depuis le temps qu’on entend cette sempiternelle critique 🙂 Alors, c’est vrai ? C’est faux ?

Bah comme d’habitude, c’est vrai.. et c’est faux. Faux car il y a des gasy qui s’en sortent très bien. Et vrai car rapporté à la grande majorité de la population, effectivement… il y a du boulot.

Ceci étant, quand on lance cette assertion, “Ilay toen-tsaina tsy mampandroso ny gasy“, on en attend quoi ? Qu’en le disant, hop, les “gasy” changeront de mentalité ?

Hélas même pas en rêve. Les gens raisonnables et réfléchis n’ont pas besoin de changer de mentalité… puisqu’ils sont raisonnables et réfléchis justement, donc ils ne sont pas concernés.

Par contre comment voulez-vous que des gens déraisonnables et irréfléchis puissent changer ? Aucune chance mon ami, ils ont toujours baigné dans ça, dans cette mentalité crasse à tout point de vue… donc écoute le bois de mon dos, je ne changerai pas.

Et ce qui se passe maintenant depuis bientôt une quinzaine d’années n’arrangera pas les choses. Indiscipline, violence, haine de l’autre, l’argent érigé même plus en roi mais en petit Dieu (tompoina)… laisse tomber letsy e, c’est mort.

De nos jours ce sont les gens normaux qui passeraient presque pour anormaux. Vous savez mon “fa iza l’ty iny bandy iny” ?

Et c’est tout le système qui est comme ça, où le vol, la corruption, la prédation sont maintenant devenus la norme. Je sais pas si c’est le fahantrana qui est à l’origine de toussa, ou le toussa qui maintient ce pays dans le fahantrana mais en tout cas, io izy io.

Bref, peu importe le bout par lequel on essaie de prendre le problème pour tenter de le résoudre, c’est comme se heurter à un mur. Ou une montagne à franchir.

Et ne pensez pas qu’il suffide et qu’yapuka mettre les bonnes personnes aux bonnes places, si c’était aussi facile, ça se saurait. Car même si vous mettez Barack Obama à la tête de ce pays, je ne pense pas qu’il pourrait changer ce système et cette pauvreté comme cela d’un simple claquement des doigts.

Ce toen-tsaina est donc malheureusement voué à rester un bon moment. Pis, paupérisation oblige, il va au contraire se généraliser de plus en plus.

Donc inutile de le ressasser en permanence, vous n’y changerez rien. “Vendrana lé gasy“, “Bado lé gasy“, ça paraît tellement facile de le déclamer quand on a soi-même eu la chance d’y échapper physiquement et intellectuellement : mais pour ceux qui y vivent encore et qui ont la tête dans le guidon 24/7/365, kay… Impitoyable la manenganiny party hein ?

Dernier problème : vu les difficultés croissantes, même les gens raisonnables et réfléchis commenceront eux aussi à devenir toc toc. Et malheureusement, c’est comme ça que les idées de m**** commenceront à germer petit à petit.

Et quand on arrivera à 100% de toc toc, kay, ça va pas être joli à voir 😯

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
gérard
1 année il y a

je pense que tous ceux qui aiment ce pays voudraient pouvoir vous contredire , malheureusement je ne trouve pas ……

Miserana
Miserana
1 année il y a

Allez, tant qu’il y a la vie, il y a de l’espoir… D’où la question, jusqu’à quand ?

Fil info

Voir d'autres articles

Chroniques
elman

C’est compliqué à Madagascar hein ?

Énième chronique sur le sujet mais dans les faits, c’est pourtant ça : tout est compliqué à Madagascar. Le moindre petit truc relève quasiment du miracle divin. Tout ce qui peut sembler tsotra, évident, logique, allant de soi… et bien non, là-bas ça devient horriblement compliqué. L’environnement est compliqué. Les

Chroniques
elman

“Nous voulons une France sans milliardaires”

On l’entend souvent cette petite phrase ces derniers temps, émanant d’une certaine catégorie de la population. En clair, interdiction de s’enrichir au-delà d’une certaine limite c’est ça ? Première question : quelle est cette limite… et qui la fixe ? Une france sans milliardaires nous dit-on. Donc la limite serait de

Chroniques
elman

Mais personne n’en veut d’une Transition

Gné ? Si si, c’est reparti les vieux démons endémiques avec vos sempiternelles histoires de Transition, de gouvernement d’Union nationale et tout le tintouin. Le partage du pouvoir, la distribution des seza et toussa, non mais il faut arrêter quoi. Tant de seza pour le parti de truc, tant d’autres

Investir à Madagascar : dans quels secteurs ? Elman dans les champs
Chroniques
elman

Investir à Madagascar : dans quels secteurs ?

Faire utile disions nous ? Alors voici un sujet qui intéressera beaucoup de monde : entreprendre, investir à Madagascar. Investir, entreprendre, en temps normal, est déjà une action difficile, et cela où que vous soyez dans le monde. Mais à Madagascar, la tâche s’avère encore plus ardue, du fait de

Chroniques
elman

Chacun pour soi ..

Oui oui, chacun pour soi et Dieu pour tous. Au final, en considérant froidement la situation sanitaire à Madagougou, cela va donc se terminer comme ça : chacun pour soi. Vous voulez imposer le confinement ? Lol, ataovy sérieux, la plupart des misérables doivent chercher aujourd’hui l’argent pour manger …

Chroniques
elman

Je regarde la princesse grandir tranquillement

Hein ? Non rien, aucune (enfin pas trop) d’agressivité cette nuit, juste le plaisir de voir ma princesse grandir, prendre du poids, se développer normalement, avec de costauds avant bras et ses petites jambes bien dodues (mais pas trop), c’est trop mimi 🙂 Bah alors, on lui donne quoi ?

Chroniques
elman

En France tu ne te bats pas contre le système

Gné ? Oui oui, dans la fièvre de la préparation enthousiasmante de notre premier événement le 29 juin prochain avec les collègues de Diapason, c’est un peu la réflexion qui m’est venue sur le coup. Et le titre veut bien dire ce qu’il veut dire non ? Je ne dis

Chroniques
elman

Hommage à nos capitaines d’industrie

Le week-end dernier, un post publié sur FB par nos amis d’Incubons et particulièrement discuté, voire disputé, m’a donné envie d’écrire sur le sujet et de rendre hommage à nos parents entrepreneurs, grands capitaines d’industrie à Madagascar. Et rendez-vous compte, à leur époque, ils n’avaient pas Internet, ils n’avaient pas

Chroniques
elman

Oh ils ont tout l’elman et l’ardine !

Gné ? Oui oui, je commence à vous connaître mes chers actunautes, et je parie que vous êtes quelques uns à vous être exclamés de la sorte : “Oh mais ils ont tout l’elman et l’ardine !” 🙂 Super boulot, Perline, avion de chasse, appartement, etc. Oui tout ça, “matériellement”

Commentaires

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x