Covid19 : alors, Madagougou, c’est foutu ?

Vous vous êtes bien amusés ?

Gné ? Bah oui, en considérant froidement la situation, on dirait bien que les carottes commencent à être bien mendy.

Imposer de nouveau un confinement total pour tenter d’enrayer la progression galopante de l’épidémie ? Non, même pas en rêve, autant euthanasier directement la population ce sera moins douloureux.

Laisser aller, laisser faire ? Par défaut, c’est donc le cas aujourd’hui et on voit les chiffres extrêmement préoccupants dont on nous abreuve quotidiennement. Nombre de cas, décès, annonces nécrologiques, fabrication de cercueils : même en l’absence de données épidémiologiques fiables et exhaustives, tous ces petits “indicateurs” sont en train d’exploser.

Et plus grave encore, la saturation immédiate des faibles structures médicales, alors que cette deuxième vague vient à peine de débuter. Hélas oui, la mauvaise nouvelle est qu’elle vient à peine de commencer. On n’ose imaginer l’apocalypse quand le tsunami déferlera violemment.

Et que l’on ne vienne pas nous seriner que nous avons été pris par surprise par la virulence de cette deuxième vague. Cela fait plus d’un an que nous avons prévenu de la gravité de la situation, en retour on n’a eu droit qu’à du scepticisme, voire de l’ironie. Maladie des riches coca-cola hamburger ee, soit disant immunité spécifique des endémiques ee, et on en passe. Zao maninganiny comme dirait le blogueur suisse.

Bref, une belle insouciance collective et surtout gouvernementale qui se paie très cher aujourd’hui. Pas de structures, pas d’oxygène, pas de bouteilles, médicaments en rupture et on en passe. “La situation est maîtrisée et sous contrôle” nous anonait encore le Ministre de la Santé il y a quelques semaines. Oui c’est ça, vas-y pose ta dem plutôt, tandremo so de tratra farany eo koa.

Bref, de nouveau un bel aveu d’échec et d’incompétence gouvernementale, qui se traduit donc aujourd’hui par une envolée des recaps quotidiens. Des indicateurs épidémiologiques qui montent en puissance, mais très certainement encore en deçà des réalités sur le terrain. Les chiffres sont une chose, le ballet incessant des ambulances transportant les gens RIPadRIPaka une autre.

Voila donc la situation en ce mois d’avril 2021. On avait deviné dès le 1 janvier que cette année sera trépidante, avec l’affaire des 73,5 kilos d’or. En fait elle sera surtout très meurtrière.

Au fait, on met beaucoup de chose sur le compte de la soit disant ignorance et analphabetisme généralisée à Madagougou. Oui on a effectivement un troupeau d’ignares mais même un troupeau d’ignares comprend ce qu’est le danger non ? Que ça peut tuer ? Ou bien on est devenus tellement trop c*ns que même ça on ne comprend pas ? Et bé. Tsy mahalala izay ahafaty azy marina ?

Bref, laissez ces gouvernants barboter dans leur incompétence hallucinante et continuez à prendre vos précautions à votre niveau. Malheureusement, dans le contexte actuel ce sera chacun pour soi, en attendant des jours meilleurs.

Prenez soin de vous.

 

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
zo.zefa
zo.zefa
3 années il y a

choses elmaniennement curieuses, aucune demande de démission ou condamnation directe/public du dj?

Fil info

Voir d'autres articles

Chroniques
elman

Ah la la cette RN2

Lol, quoi encore ? Non rien, j’essaie juste de me rappeller le nombre de fois où j’ai emprunté cette RN2, reliant Tana à Tamatave … et selon l’expression consacrée, misy misy ho izy ilay tsy mahay manisa.. un certain nombre de fois pour ceux qui ne savent pas compter 🙂

Chroniques
elman

Vous reprendrez bien un deuxième petit mandat pour la route ?

Esy e ramalagasy e… Après un petit show en musique, sons et lumières, alefa c’est reparti, on repart pour un nouveau tour de “Merci Prezida” ? Un nouveau mandat… ou un mandat de trop ? On vous fait rêver sur des “zava-bita” pharaoniques avec des avant/après alléchants, mais qui malheureusement

Chroniques
elman

Rond-point Antanimena : l’intention était louable mais …

Oui ? Non sérieusement, j’aime cette volonté de chercher des solutions pour tenter de fluidifier la circulation en centre ville mais … Mais dans les faits, en l’état, laissez tomber, c’est Mission impossible. Il y a trop de voitures, il y a trop de goulots d’étranglement, vous aurez beau réaménager

Chroniques
elman

Une pensée à nos disparus

Beaucoup de célébrités décédées cette semaine, mais ce 1 novembre c’est aussi l’occasion de nous rappeler nos propres proches qui nous ont précédés dans le grand voyage. Comme on dit en malgache, “efa nahavita ny fihazakazahana ry zareo”, littéralement “ils ont fini leur course”. Courir après quoi ? La vie

Chroniques
elman

Dadan’i Chloé et ses petites expérimentations

Gné ? Rassurez-vous, je ne fais pas des expérimentations hasardeuses ni dangereuses sur ma petite princesse mais force est d’admettre que ce petit bout de choux de 3,4 kilos est quand même fascinant.. et très édifiant. La nécessité d’interprétation des pleurs nous en avons déjà parlé ici mais un bébé

Chroniques
elman

France : les crises se précisent

Gné ? Ah si si, j’en avais déjà parlé il n’y a pas longtemps mais cette semaine, les nouvelles du front ne sont pas bonnes du tout et augurent donc de sérieuses crises à venir. Quelles crises, au pluriel ? Crise financière d’abord, économique ensuite et par ricochet, sociale aussi.

Chroniques
elman

Je me paie d’abord is back : 6ème partie

Après quelques mois d’absence dus aux événements imprévus que vous connaissez, nous voici donc de retour dans l’une de vos rubriques préférées sur actutana : je me paie d’abord 🙂 J’espère tout d’abord que même si votre humble serviteur a été quelque peu défaillant ces 3 derniers mois, cela ne

Chroniques
elman

Le Malgache ferme sa gueule quand il a du travail et du riz

Gné ? Encore une chronique bien provocatrice sur les bords ? Euh non même pas. C’est du vécu tout simplement, parmi les petites gens. Quand il y a du “kandra” journalier qui lui permettra d’acheter son riz au quotidien, ça y est, pour le Malgache ses besoins physiologiques sont assouvis,

Chroniques
elman

9ème partie : ce mois-ci, j’aurais bien aimé acheter ça

Oui, je pourrais l’acheter là maintenant tout de suite, en plus elle était à -50%, mais en y réfléchissant bien, et toujours dans notre optique de nous enrichir, est-ce raisonnable ? Oui je sais, il faut se faire plaisir dans la vie, c’est vrai, mais il ne faut pas aussi

Vos réflexions

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x