Ferroviaire : je me rappelle quand j’étais petit

BB222 : réceptionné et mis en service dans les années 1972 … et j’ai déjà voyagé avec 🤣 crédit photo : Alsthom

Gné, retour d’âge l’elman ? Euh allons, pas encore voyons. Ça fait simplement suite à nos discussions sur actutana en commentaires et tout d’un coup, je me suis rappelé que j’ai déjà eu l’occasion de prendre le train voyageur au pays endémique, si si.

C’était quelque part au début des années 80, sur la ligne TCE, Tana-Tamatave donc. Mon dieu, il y a plus de 40 ans donc, c’était comme si c’était hier 😳

La petite madeleine de l’elman

Si si, rappelez-vous pour ceux qui ont connu ces wagons vaillamment tractés par déjà, à l’époque, les fameux BB…

Au retour, on partait intrepidement à l’assaut de la Mandraka, c’était épique. Et ce qui est marrant c’est que 40 ans plus tard, il y a toujours des BB en circulation…

… et ma BB série 220 des années 70 roule encore ? 😳 ici en 1999 à Moramanga

 

Et même un BB229 … hier à Fianarantsoa 😳  En route pour battre les 118 ans de la Jirama ? 🤣 crédit photo : DTFM

Bon il est vrai que ça se passait mal quelques fois avec des wagons qui tombaient de la montagne à Mandraka justement, mais ça restait une aventure follement excitante.

Et bé, en 1946 ils s’amusaient déjà aussi à la Mandraka 😳 10 morts quand même – photo Musée de la Photographie

Pour vous dire à quel point je suis un rescapé, j’avais déjà aussi volé à l’époque sur Douglas DC-3, si si.

Douglas DC-3
Celui-là même

Pour en revenir au train, il y a plus de 40 ans donc, les souvenirs sont certes un peu flous mais je me rappelle que l’arrivée dans chaque gare était super attendue, avec excitation.

Une épopée (sans u) excitante

Brickaville, Moramanga, Anjeva et les 33 gares sur le trajet, toussa c’était joyeux, chamarré, coloré, bigarré, avec tous ces vendeurs qui accouraient pour vendre leurs petites spécialités locales aux fenêtres du train.. mofo sakay, kaki, fary (canne à sucre) et pleins d’autres trucs sympas.

Il me semble, mais je ne suis plus sûr, que après Brickaville, ça passait à Ambila Lemaitso aussi ? Après vérifications, c’est le cas.

Ah la la, c’était vraiment l’aventure ces vacances, vous vous rendez compte, il y a 40 ans, on avait régulièrement le train voyageur à Madagascar.

Boeing 747 Air Madagascar
… aussi oui

Oui oui, on avait aussi un Boeing 747 et des 737, des Twin otter… et j’ai eu la chance de voler dans tous ces avions … euh, il me semble même que j’ai déjà aussi été dans un coucou dénommé « Piper« , ou quelque chose dans le genre 🤣

Le début de la fin

Puis les années 90 sont arrivées et j’ai le sentiment que c’est à ce moment là que ça a  commencé à partir… en vrille ? 1991, 2002, 2009 et toussa… on me murmure à l’oreille que c’est même en 1972 que ça a commencé à péricliter 🤣

Effectivement, si on passe notre temps à être dans la rue pour faire la révolution au lieu de bosser pour créer de la richesse et améliorer tout ce que l’on possédait déjà à l’époque, c’était donc déjà écrit que si on n’avance pas .. forcément on reculera.

Certains équipements de la Jirama ont … 118 ans

Bref, l’objet de la discussion sur actutana c’était donc autoroute vs ferroviaire.

Pour ma part, c’est ferroviaire 100%, car j’ai connu et je le répète, c’était vraiment sympa et je trouve très adapté aux besoins des autochtones.

En plus le fret ferroviaire est possible, à moindre coût.

Transport ferroviaire
Le fret humain aussi ? 🤣

Et d’ailleurs, pourquoi toussa s’est brutalement arrêté, dans les années 90 je crois, ou un peu après ?

Car des petits malins, opérateurs routiers de transport de marchandises, ne supportaient plus cette concurrence ferroviaire et donc ont tout fait pour saboter le rail.

C’est fou hein ? J’étais encore jeune à l’époque mais il y a des mots-clés qui me reviennent vaguement comme Sodiat, Madarail … Euh la génération Pablo Escrobar était déjà à la manœuvre à l’époque ? On dirait bien que oui  🤣

Bref, avec 150 millions d’€ pour un téléphérique et sans doute au moins 4 ou 5 fois plus pour l’autoroute, moi j’aurais plutôt remis en ordre le ferroviaire dans tout Madagascar.

Et par la même occasion, le contribuable à Ikongo, là au moins il voit où passe ses impôts.

Très bien ce train urbain

Je suis quasiment sûr que ça aurait remis les échanges économiques regionaux … sur les rails 🙂 La fameuse création de richesses dont on parle tout le temps par ici.

Un impact dynamisant, sans parler de la transhumance touristique qui revitalise les régions. Mais bon, tompokolahy sy tompokovavy, chacun sa vision effectivement.

S’abonner
Notification pour
guest
38 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
rnaivos
rnaivos
6 jours il y a

Ce genre de chronique ne nous rajeunit pas. Moi-même, j’ai fait des virées avec le TCE (Tananarive-Côte Est) ou le TA (Tananarive-Antsirabe) durant mon service national, car les billets étaient quasiment gratuits. Idem pour le FCE (Fianarantsoa-Côte Est) quand j’étais étudiant.

Pour mémoire, la TCE a commencé à vraiment péricliter pendant la crise de 1991 (Herivelona). Les dirigeants de l’époque, dont le ministre des Travaux Publics, un ancien de Saint-Cyr, n’ont rien trouvé de mieux que de dynamiter saboter quelques ponts stratégiques de la ligne pour isoler la capitale. L’idée était de faire plier la capitale par tous les moyens et de tout remettre en ordre une fois le calme rétabli. Il ne faut pas oublier qu’à cette époque, 80 à 90 % des marchandises, dont le carburant, passaient par le train.

Cependant, les Malgaches sont tellement débrouillards que des mafieux hommes d’affaires ont flairé le bon filon et ont massivement investi dans des camions-citernes pour contourner le blocus. Cela a plus ou moins fonctionné, et Tana a pu survivre tant bien que mal.
Une fois le calme revenu, il a fallu remettre la RNCFM en marche, mais tous ceux qui avaient investi ont paniqué et ont tout mis en œuvre pour empêcher le retour à la normale.

Depuis, personne n’a réussi à remettre en marche la RNCFM. Car, outre les intérêts personnels des mafieux hommes d’affaires, tous les savoir-faire existant dans l’entreprise se sont dispersés (décès, retraites, départs), et pareil pou les outils de production et de maintenance qui ont été bradés ou volés ou rouillés sur place.

Si nous devons remettre en place le chemin de fer aujourd’hui, il faudra au moins 15 à 20 ans pour retrouver le niveau des années 1990. C’est un projet qui dépasse plusieurs mandats électoraux. Mais Vu la propension de nos élus à vouloir des résultats immédiats, cela risque de ne pas les intéresser, car trop long et ils craignent que ce soient leurs successeurs qui récoltent tous les lauriers.
Bref, un projet de chemin de fer (rénovation, nouvelle construction) est plus qu’utile pour le pays, surtout que l’on parle sans cesse d’écologie et d’environnement maintenant. Mais il faut vraiment de la volonté et un sens aigu de la nation, au-delà des intérêts personnels, pour pouvoir le réaliser. S’il faut le faire, il faudrait trouver des hommes d’état (pas politique) visionnaire comme le Baron Haussman pour mener à bien un tel projet.

Rafangy
Rafangy
Répondre à  elman
5 jours il y a

cet autorail reliait la capitale à Antsirabe 4 fois par jour,ça ne nous rajeunit pas comme l’a ecrit rnaivos, mais cela fait mal au coeur que cela n’existe plus et n’a pas été remplacé

raossy
Répondre à  elman
5 jours il y a

Waouh.., celle-là, j’ai dû l’emprunter plus d’une centaine de fois, étant originaire la région de Bira (Antsirabe pour les non locaux). Que de bons souvenirs: des images encore et toujours plein la tête: -arrêt à Behenjy avec les  »akoho nendasina » et autres ramanonaka, -retour bondé des fêtes de pâques avec les dragues qui allaient avec…

Rafangy
Rafangy
Répondre à  raossy
5 jours il y a

un ancien de LAR?

raossy
Répondre à  Rafangy
5 jours il y a

De Saint Joseph plutôt…

Rafangy
Rafangy
Répondre à  raossy
5 jours il y a

vous connaissez donc Tovo et Dimby de la quaincallerie d’Ambohimena?

Rafangy
Rafangy
Répondre à  rnaivos
5 jours il y a

« Ce genre de chronique ne nous rajeunit pas. Moi-même, j’ai fait des virées avec le TCE (Tananarive-Côte Est) ou le TA (Tananarive-Antsirabe) durant mon service national, car les billets étaient quasiment gratuits. Idem pour le FCE (Fianarantsoa-Côte Est) quand j’étais étudiant. »
j’ai l’impression qu’on se connait!
le Tsaranazy a fait St Cyr? je ne le crois pas, il etait moyen dans sa promotion,
15 à 20 ans pour remettre les rails, je crois que c’est raisonnable si et seulement si les dirigeants en aient la volonté et le courage, le tracé est dejà là, il reste a verifier la solidité des ouvrages d’art et le remplacement de la voie, mais cela me fait chaud au coeur qu’il y a aussi des gens qui s’interessent au rail! Srilanka nosy kely io ary ve manana lalamby mandeha isanandro mampitsiriritra mihitsy! et n’oublions pas que le rail amene le progrès partout où il passe

rnaivos
rnaivos
Répondre à  Rafangy
5 jours il y a

j’ai l’impression qu’on se connait!

peut être, si l’un des mots clés suivants vous dit quelque chose c’est qu’on se connaît : Capsat/Amparibe/Fianarantsoa/Mahajamba.

le Tsaranazy a fait St Cyr?

ehhh oui, par contre le sabotage des chemin de fer, qu’il l’ai initié en tant que militaire, je peux comprendre car ça fait partie de ce qu’on les a enseigné dans les ecole de guerres. C’est plus aux politiques qui a laissés faire qu’on devrait s’en prendre.

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
4 jours il y a

4 ans? Euhh le train urbain qui fait 20 km (Amoronakona Soarano), ça fait au moins un mandat qu’ils bossent dessus mais pas encore en service.
Sinon, de mon point de vue, ça serait une erreur monumentale de remettre le train en marche exactement comme avant, car les standards en matières ferroviaire ne sont plus les mêmes rien que pour l’écartement des voies. Vous vous souvenez de la polémique sur le locomotive sans frein sur la FCE?
En comparaison, je pense que le délai nécessaire pour remettre en service le chemin de fer est similaire à la durée de construction et de stabilisation de l’usine d’Ambatovy. Car tout est à refaire, et même les rails qu’on pense déjà avoir sont bonne pour la casse.

Raza
Raza
5 jours il y a

Bien sûr que cela serait très coûteux de moderniser les lignes qui ont existées un jour, mais probablement moins que cette autoroute.
Et il y a un avantage majeur, c’est qu’il n’y a pas besoin de recourir à l’expropriation ni de saccager des rizières et zones protégées. Le tracé existe.
Abandonner ces voies espacées d’un mètre qui oblige à acheter des antiquités, très rares d’ailleurs, car cet espacement des voies a été abandonné depuis fort longtemps.
De toutes manières, il est temps de les changer ces rails de 1889 (FCE) !
Ces lignes resteraient des tortillards omnibus mais de nos jours, qui ne rêverait pas de partir de Tamatave à 6 heure et d’arriver à Tanà avant midi !

rnaivos
rnaivos
Répondre à  Raza
5 jours il y a

Et il y a un avantage majeur, c’est qu’il n’y a pas besoin de recourir à l’expropriation ni de saccager des rizières et zones protégées. Le tracé existe.

Effectivement, c’est un point important. Mais qui aura la volonté d’aller à l’encontre de l’intérêt des puissants ? Mr l’elman a cité des nom d’entreprise et sauf erreur de ma part le pays est quasiment sous coupe réglée de leurs propriétaires.
Ce qui n’a pas pu être fait depuis 40 ans alors que c’est l’évidence, comment faire pour que ça se réalise ?

raossy
5 jours il y a

Allez raconter tout çà à Nouzalon et Pablo Escrobar…; le premier ne comprendra rien à rien, va étendre son téléphérique vers d’autres quartiers malfamés et continuer à distribuer ses jiron’akoho et ses kovetaveta; le second s’en foutra royalement et (si vous insistez), il va envoyer une garnison d’emoreg pour vous accueillir à Ivato le jour où vous avez le malheur de débarquer à katalà-land.

future abonnée
future abonnée
Répondre à  raossy
3 jours il y a

Aux Usa ils ont fait un trou à l’oreille de Trump.
Peut être que le crane de Pablo Escobar a besoin d’aération…
Il n’y a pas de problème ,que des solutions !

za ihany
za ihany
Répondre à  future abonnée
3 jours il y a

ce n’est pas « borderline »? J’aime pas Donald mais pas à ce point. Et donc votre Pablo là, encore moins

Rafangy
Rafangy
5 jours il y a

il y avait une exposition sur le RNCFM au centre Albert Camus, et un ingenieur avait demontré en termes de trafics que la ligne TCE est equivalente à une autoroute à 6 voies, oui à cette epoque pas moins de 20 trains circulaient sur cette ligne, on s’amusait à compter le nombre des locos et wagons, il y avait des trains d’hydrocarbures (40 wagons citernes et qu’un wagon citerne a une contenance de plus de 450hl), trains de fruits, trains miniers de chrome,
ici, on ne construit pas une nouvelle ligne, on se contente de rehabiliter l’existant, donc largement moins cher que l’autoroute(notre monstre de Loch Ness)

rah-lay raco
rah-lay raco
Répondre à  Rafangy
5 jours il y a

Si c’est une ile comme Madagasikara c’t le bateaux et le chemin de fer qu’il faut developper,nous n’avons plus besoin d’expropriation et cela détruira l’environnement les ressources naturelles, améliorera ce qui est déjà la, nous sommes une ile, nous somme une ile, nous sommes les travailleurs du navire: SECREN ou acheter des flottes moins cher que la télépherique,des grands navires à chaque chef lieu de province Majunga Tamatave Diego Tuléar : rotation hebdo crée des avantages .sur l’économie

rnaivos
rnaivos
Répondre à  rah-lay raco
5 jours il y a

Si c’est une ile comme Madagasikara c’est le bateaux 

Mais on avait aussi des compagnies de navigations dans le temps : la SMTM et la CMN. La SMTM axe sur l’international et la CMN sur le cabotage local. Et Idem le déclin a commencé en 1991 aussi. Vous vous souvenez du naufrage de Gasikara ? (Le bateau mais pas le journaliste)
Aujourdhui, si je ne me trompe pas l’un des 2 compagnies existe encore mais est spécialisé dans sous traitance de ressource humaine spécialisée.

Rafangy
Rafangy
5 jours il y a

il y avait les VAM pour voies aeriennes militaires qui partaient toutes les semaine d’Ivato, en passant par Toamasina pour la base de Diego(je ne me rappelle plus du nom de cette base aeronavale )et comme Elman y a ete, il a volé sur les dakota et antonov 12, il y avait aussi un medecin militaire sortant de Bordeaux

Rafangy
Rafangy
Répondre à  elman
5 jours il y a

oui c’est bien Andrakaka! merci Grand

Nifin'Akoho
Nifin'Akoho
Répondre à  elman
5 jours il y a

Tovolahy an’ty leretsy marina. Ny tsaroako nandeha train tana-antsirabe tam mbola kely, leo be za fa ela be vao tonga tao bira. Tsy hitako zay fafiny.

Mahefa
Mahefa
Répondre à  elman
5 jours il y a

Ah, je me souviens très bien de cette maison. On avait débarqué à Arrachart de bon matin, après avoir bien profiter des trous d’air dans le DC3. Et en plus, nous étions les « enfants » du commandant …. Puis un petit tour chez SRAF, et direction la grande villa coloniale … A droite, le grand tamarinier, en bas à gauche le manguier « manga vato ». Miam miam! C’était vraiment le bon temps.

Dernière modification le 5 jours il y a par Mahefa
Alain Rajaonarivony
5 jours il y a

Clairement, une vision des objectifs pour les générations futures rendrait incontournable le développement du train, qui aurait un gros impact sur le plan économique, écologique, le rééquilibrage des régions et la sécurité et le confort des transports pour la population.
D’après un intervenant, des études auraient donc montré que la simple remise à son niveau initial du TCE (Tana-Tamatave) équivaudrait à une autoroute à 6 voies.
Alors, pourquoi ce n’est pas la priorité du gouvernement ? Manque de vision, défense d’intérêts particuliers ? Allez savoir…

1987-BB-253-a-Perinet-2-meilleure-clarte
Fr He
Fr He
Répondre à  Alain Rajaonarivony
5 jours il y a

J’ai la faiblesse de partager votre avis concernant la réhabilitation du chemin de fer à Madagascar.
J’ai eu le plaisir de voyager en Boeing 707 pour venir de France, puis en DC3 pour aller dans la SAVA (nom apparu bien plus tard).
J’ai même pris le train pour aller de Tananarive à Tamatave avec un e escale dans un village au nom charmant de Beparasy 🙂
Vous avez certainement entendu parler d’une des causes du développement industriel du Royaume Uni, des Etats Unis, de nombreux autres pays en Europe et en Asie !
A cette époque ce n’est pas la vitesse des trains qui importait, mais le nombre de dessertes des trains. Les possibilités de transport de ville en ville ont permis les développements de ces pays, et cela continue dans certains pays du sud est asiatique.
Tout se passe comme si un certain orgueil mal placé interdisait aux élus passés et présent de Madagascar d’utiliser ce moyen de transportS trop vieux (sic) pour le développement du pays. Hélas, trois ,fois hélas.

Mahefa
Mahefa
5 jours il y a

Ah, j’ai déja pris ce train quand j’étais petit pour rejoindre Tamatave chez Tonton Georges. On a l’impression que c’était une autre vie. .

zanadralambo
zanadralambo
4 jours il y a

… Et moi, quand j’étais petit, ça fait un bail, Mada était un paradis. La vie était douce, le Malgache, sans être forcément riche, était juste heureux. On ne connaissait ni la faim, ni la soif, Papa Tsiranana veillait sur notre bien-être. Avoir une voiture était à la portée du Malgache moyen, voyager en avion n’était pas un luxe, le trajet Tanà Tamatave en train était une formalité…
Mon père était fonctionnaire à Tuléar, à chaque période de vacances, on remontait sur Tanà avec sa coccinelle (une VW pour les plus jeunes). On roulait de nuit, aucun problème de sécurité. De toute manière, à l’époque, même à Tanà, on pouvait sortir la nuit sans risque de se faire trancher la gorge.
Les cinémas Roxy, Rex, Palace… avec la séance à double film faisaient notre bonheur, le dimanche on allait applaudir Augustin et l’As St Michel au stade de Mahamasina (moi, je regardais du haut des escaliers d’Andohalo)… Les compétitions Ossum où j’a allais soutenir les équipes du bahut (le lycée Galliéni), le podium sur l’avenue de l’Indépendance le 14 octobre…
Tant et tant de doux souvenirs, nostalgie quand tu nous tiens. Puis est arrivé mai 72, avec son lot de lubies nationalistes et francophobes. Et voilà où nous en sommes. Quel gâchis !

za ihany
za ihany
3 jours il y a

punaises, ça me rappelle que je dois me farcir 250 km de TER quotidiennement pour la pitance. Le train c’est essentiel. Avant je prenais les avions

Fil info

Voir d'autres articles

Vos réflexions

Veuillez autoriser les annonces sur notre site

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. La publicité permet de financer notre site.