Législatives : j’ai comme le sentiment…

Je … non, rien 🤣

Gné, de quoi donc ? Alors je n’ai pas encore analysé en profondeur les résultats provisoires affichés par le CENI mais un survol rapide de ces premiers résultats semble donner la part belle … aux candidats indépendants ?

Le second sentiment c’est que le parti présidentiel ne fait pas de gros « raz de marée » flagrant, en tout les cas il ne semble plus y avoir d’adhésion dans « la liesse populaire » comme diraient certains. Si tant soit peu qu’il n’y en ait jamais eu d’ailleurs.

Bref, le parti présidentiel ne semble donc plus faire rêver grand monde. Les opposants, bien que réalisant des scores forts honorables, ne semblent pas non plus en capacité de tirer les marrons du feu.

Donc entre la peste et le choléra, la plèbe en plébiscitant ces indépendants semble vouloir envoyer un signal fort : elle veut du changement.

Le fort taux d’abstention, certes habituel pour des législatives, illustre également cette désaffection. Petite pique au passage, la plèbe crève la dalle dans le Sud mais comme d’habitude, le taux de participation y atteint des sommets, bien supérieur à la moyenne nationale. Bah voyons, on se charge de voter à la place de ces crevards affamés n’est-ce pas ?

Ceci étant, on rappellera encore une fois que tous ces résultats sont provisoires. Et que les dés sont encore loin d’être jetés, surtout quand on voit toutes ces anomalies remontées via les réseaux sociaux. Par anomalies comprendre bien évidemment fraudes, malversations, tripatouillages des PV et tout le cirque habituel. A cet effet voir certains candidats du parti présidentiel piailler à la fraude quand ils sont en mauvaise posture est assez cocasse. Les pineurs sont aussi de grands mauvais perdants (et perdantes) on avait oublié de le mentionner dans la précédente chronique.

La pine, la triche, les entourloupes

Les incendies des locaux SRMV devraient quand même être considérés comme de sérieux coups de semonce d’avertissement : faut pas trop non plus pousser mémé dans les orties car les gens sont arrivés à un tel degré de sosopourisation pro max, le risque d’embrasement généralisé est loin d’être nul.

Et la lenteur de traitement des résultats dans ce contexte électrique ne va certainement pas arranger les choses. La suspicion populaire ira donc crescendo, avec ces millions d’endemiques qui ont déjà tous les nerfs à fleur de peau. Et qui surtout n’ont plus rien à perdre : crever pour crever, Manuel n’en a plus rien à f… aire

Les élections, toujours ce gadget réservé aux pays riches ?

Bref, tout ceci n’augure rien de bon. Jusqu’où est-ce que ce gadget réservé aux pays riches que sont ces élections nous amèneront-elles ? Wait and see.

 

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
tsytiafoza
tsytiafoza
1 mois il y a

Ny ataon’ny ankamaroan’ireo députés indépendants dia mivaro-tena amin’ny fitondram-panjakana izay voatery mandoa vola be aminy rehefa mila mampandany lalàna. Maro amin’izy ireo aza no notohanan’ny fanjakana ara bola atao plan B (ireo olona malaza indrindra indrindra). Ho hitantsika tsy ho ela hoe iza avy izy ireo ary ho maro ireo ho diso fanantenana.

babakaty
babakaty
1 mois il y a

C’était plutôt du côté de la  » classe moyenne » qui ont majoritairement boudé les urnes,emboîtant le pas des gens aisés, qui ne votent jamais sauf lorsqu’ils ou un membre de sa famille sont candidats …

el hombre
el hombre
1 mois il y a

Les indépendants vont nous amener vers une opposition à géométrie variable

Fil info

Voir d'autres articles

Vos réflexions

Veuillez autoriser les annonces sur notre site

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. La publicité permet de financer notre site.