L’argent va coûter… plus cher

Loading

Il y a toujours pire ailleurs 🤣

Gné ? Ah oui oui, je lisais distraitement l’avalanche d’articles sur le déficit public en France, appelé donc à s’aggraver cette année et celles à venir.

Concrètement ? Concrètement les recettes étatiques sont très largement en deçà des prévisions. Et par ailleurs, il est très compliqué de s’endetter au delà d’un certain pourcentage du PIB, aux alentours de 3%. Hors la barre des 5,5% a été passée, et en ce sens, l’Etat français ne peut donc plus emprunter aussi facilement qu’auparavant, ou sinon à des conditions très défavorables. Comprendre donc des taux d’intérêt exorbitants. Et des intérêts qui explosent seront autant de charges supplémentaires pour la prochaine session budgétaire.

Et bien il n’y a malheureusement pas 36 options pour faire face à cette crise. La réduction des dépenses est donc malheureusement inéluctable et il va falloir drastiquement réduire la voilure comme on dit. Dans quels domaines ? Le social ? La santé ? Les infrastructures ? Un peu dans toussa ? 10 milliards € déjà cette année, le double l’année prochaine 😳

Les effets du covid 19 et de la guerre en Ukraine continuent donc de se faire ressentir aujourd’hui. La consommation peine à se relancer avec cette effroyable inflation, les ménages font aujourd’hui très attention à leur budget et sont très sensibles à ces variations de prix.

Du coup si ça ne consomme pas (ou moins que prévu), les entreprises se retrouvent elles aussi en difficulté, font moins de chiffre… et par ricochet, il y aura aussi moins d’argent pour l’État : impôts, TVA, cotisations sociales revues à la baisse, la boucle est bouclée.

France : les crises se précisent

La situation n’est pas encore totalement catastrophique mais il va falloir sérieusement se réinventer pour surmonter cette crise. Comment relancer la consommation ? Comment redémarrer la machine économique ? Comment réduire les importations et retrouver sa souveraineté dans les secteurs clé et stratégiques ?

Curieusement, jusqu’ici, le problème n’est pas l’emploi. Mais si cette récession perdure dans le temps, les entreprises ne suivront pas et beaucoup devront mettre la clé sous la porte. Et là oui, le chômage deviendra lui aussi d’actualité.

Dans tous les cas, la priorité dans l’immédiat est de mettre fin à cette effroyable spirale inflationniste.  Oui l’État a ses petits problèmes financiers certes mais les ménages ressentent eux aussi la dureté de chaque passage à la caisse.

Il va donc sérieusement falloir se réinventer et trouver des solutions pour degripper et relancer la machine. Et vite.

[NDLR : pour les gros haters anti France, ne vous réjouissez pas trop vite car votre situation… ne doit pas être si différente que ça ? Pire même ? 🤣]
S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Ravazaha
Ravazaha
9 jours il y a

Nos hommes politiques et hauts fonctionnaires voient aussi chaque chose avec le petit bout de leur lorgnette, sans prendre en compte les effets induits de leur mesures.
Un seul exemple, me concernant personnellement, petit fonctionnaire proche de la retraite : pouvoir d’achat en baisse constante + échéance retraite déjà reculée de 5,5 ans => depuis +2 ans j’ai réduit drastiquement ma consommation superflue afin d’épargner (précaution) au maximum => baisse d’activité économique & de recettes fiscales (sans compter les autres mesures, légales, prises pour réduire mes impôts)
Desolé, mais c’est moi et ma famille d’abord

Nifin'Akoho
Nifin'Akoho
9 jours il y a

Valimbavaka a oublié le 10% pour Dieu et le 5% pour le président dans sa liste.

Fil info

Voir d'autres articles

Chroniques
elman

Tiens, hier j’ai appelé la Police

Ooh, qu’est-ce qui s’est passé ? C’est grave ? Vite vite vite, des détails 🙂 Ne nous excitons pas voyons. En fait, j’étais tranquillement sur mon balcon en train de prendre le frais (oui oui d’accord en train de griller une clope), et je regardais comme à l’accoutumé mon petit

Chroniques
elman

Seuls ceux qui sont inscrits aux impôts peuvent voter

Gné ? Encore une illumination elmanesque ? Oui absolument, et je l’assume totalement. Et j’irai même encore plus loin : seuls ceux qui sont inscrits aux impôts doivent pouvoir vivre dans la cité, profiter des infrastructures, avoir droit aux services publics et toussa. J’attire votre attention sur une subtilité :

Chroniques
elman

Cette semaine je suis heureux

Heureux ? Ça y est, le elman a gagné le jackpot au loto, le quinté au PMU ou peut-être même a-t-il gagné à l’euromillion ? Hélas pour avoir une chance de gagner encore faut-il jouer mais malheureusement, votre serviteur n’est pas trop accroc aux jeux d’argent. Pas du tout même

Chroniques
elman

Tu la sens la rentrée ?

Waaa.. ça y est, les grandes vacances sont déjà terminées ? Nous sommes déjà le 1er septembre … et effectivement, on commence déjà bien à la sentir cette rentrée 🙂 Impôts sur le revenu, taxes foncières, provisions sur les charges et autres joyeusetés, terminé donc le farniente des vacances et

"Tsy moramora ny manao-zavatra ary mihinam-bary ary misy latsaka"
Chroniques
elman

“Tsy moramora ny manao-zavatra ary mihinam-bary ary misy latsaka”

Vous savez quoi ? À chaque fois que j’entend ces expressions, cela m’horripile, mais grave. “Tsy moramora ny manao-zavatra ary mihinam-bary ary misy latsaka” en sous-titré ça donne “il n’est pas facile de faire les choses et même quand on mange du riz, on peut en laisser tomber“. La première réplique

Chroniques
elman

Et si au lieu de vous étriper sur Facebook…

Gné ? J’ai eu un peu de temps pendant ces vacances pour regarder les dernières vidéos du blogueur suisse et ma foi, dans l’une d’entre elles, il a tout a fait raison : au lieu de jouer les pro pro ou les anti anti, considérez plutôt d’abord VOTRE vie. C’est

Chroniques
elman

Des jeux des îles mémorables

Gné ? Ah mais oui oui, des jeux absolument mémorables, qui resteront bien entendu dans les ana*les de la Grande île. On commence par quoi ? Bien évidemment par ces 13, pardon ces 12 morts et ces blessés par dizaines lors de l’accès à la grandiose (du moins annoncée comme

Chroniques
elman

La vie au quotidien à Madag…ascar

Ça doit pas être folichon en ce moment dites donc : entre les prix à la consommation qui explosent, l’insécurité qui crève le plafond, la faim dans le sud, c’est le festival permanent des mauvaises nouvelles. Et puis, comme tous les ans, octobre va aussi rimer avec généralisation des délestages

Chroniques
elman

C’est cher à Madagougou …

En revenant de faire les courses d’Auchan, ardine qui me sort brusquement cette phrase 🙂 Bon déjà que je trouve Auchan un chouia un peu cher, il semblerait donc qu’à Madagougou ce soit encore plus cher ? Bah évidemment que c’est plus cher. Les produits importés sont automatiquement plus cher,

Commentaires

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x