Tiens, un Malgache qui travaille chez Gemfields ?

Loading

DĂ©pĂŞche Madagascar > Politique

Voir : Ravatomanga suit les traces des Karanas

Qu’est-ce que ça farfouille dans tous les sens dites donc 🤣

… et c’est très bien

S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
CLAUDE
CLAUDE
10 mois il y a

Romy o, Romy o….
Ndriii RIP JĂ©rĂ´me Randria

ericrazafy
ericrazafy
10 mois il y a

le lien n’est pas accessible, site introuvable hono

babakaty
babakaty
RĂ©pondre Ă   ericrazafy
10 mois il y a

Si vous vous connectez avec Telma ou Orange,c’est mort. Utilisez Airtel ou sinon un VPN

Rahandy
Rahandy
RĂ©pondre Ă   ericrazafy
10 mois il y a

Je me suis connectĂ© avec orange, j’y arrive

Miserana
Miserana
10 mois il y a

Manga ny lanitra moa?

Francis Underwood
Francis Underwood
10 mois il y a

Bonjour Ă  tous,
Le show d’incompétence reste à voir avec ces dames de forces.
Sinon, Ă  la veille de l’Ă©lection prĂ©sidentielle, on voit aujourd’hui Madagascar se faire arnaquer Ă  nouveau par une autre sociĂ©tĂ© Ă©trangère, grâce Ă  l’incompĂ©tence des proches de Rajoelina (dont 1 a rĂ©cemment Ă©tĂ© pris en flagrant dĂ©lit de corruption en Angleterre).
La sociĂ©tĂ© canadienne NextSource travaille sur une installation d’anodes de batterie (BAF) dans le sud de Madagascar.
En bref, NextSource vise Ă  produire du graphite sphĂ©rique et purifiĂ© (CSPG) destinĂ© Ă  ĂŞtre utilisĂ© dans les batteries de vĂ©hicules Ă©lectriques. L’installation d’anodes de batterie s’approvisionnera en graphite en paillettes provenant de ses mines du sud de Madagascar et produira du CSPG en rĂ©duisant Ă  la taille du micron le concentrĂ© de graphite en paillettes, en les façonnant mĂ©caniquement en sphères (sphĂ©roĂŻdisation) avant la purification.
Je vous Ă©pargnerais toute la douleur liĂ©e aux nombreux risques sanitaires et environnementaux que ce projet engendrerait. Au lieu de cela, je souhaite vous guider Ă  travers l’agonie que nous, les gens ordinaires, devons supporter, en raison de l’inconscience de nos lĂ©gislateurs et de l’incompĂ©tence de nos institutions.
Sans parler des dangers posés par la centrale, je serais surpris si ceux qui ont géré le projet NextSource avaient une idée de ce à quoi ressemble une anode.
Évidemment, le mantra magique à l’appui du projet serait « Des emplois pour notre peuple ». Un mantra récité chaque fois que nos plages immaculées, nos terres de premier ordre sont cédées ou lorsque les caprices et les fantaisies des soi-disant investisseurs doivent être satisfaits.
Un pays oĂą 80 % de ses 30 millions d’habitants vivent dans une pauvretĂ© extrĂŞme et oĂą des centaines de milliers d’enfants travaillent dans les mines. Alors que Madagascar gĂ©nère un PIB de $15 milliards, l’un des clients de NextSource, TESLA, bĂ©nĂ©ficiaire du graphite, est valorisĂ© Ă  $769 milliards. C’est ainsi que les soi-disant « pays dĂ©veloppĂ©s » restent propres et non-puants, tout en regardant l’Afrique de haut.
Rien n’a beaucoup changĂ© depuis le 28 juillet 1885, lorsque Jules Ferry exprimait les vues de l’Occident sur les droits de la race supĂ©rieure sur les races infĂ©rieures. Quelle honte !
Bon week-end.

Fil info

Vos réflexions

Veuillez autoriser les annonces sur notre site

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. La publicité permet de financer notre site.

6
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x