Velirano 6 : l’emploi décent pour tous

Loading

Indrisy

Déjà en mode chipotage je l’aurai plutôt appelé “Velirano 6 : un emploi décent pour tous” mais passons, ce n’est qu’un point de détail, na le pont io na la pont, tatezana foana io e lol.

Un emploi décent pour tous donc. Premier contre argument quand à la non réalisation de cette promesse, le taux de criminalité et d’insécurité qui a explosé ces dernières années. C’est devenu tout simplement effrayant et effroyable.

Quel rapport ? Des gens qui ont un petit emploi, des petits revenus, n’iront pas voler, pickpocketer, braquer, cambrioler. Donc quand on voit cette explosion de faits divers insecurisés, la conclusion est sans appel : depuis le covid19, beaucoup de monde se sont retrouvés sur le carreau. Pas de job, pas d’argent. Pas d’argent, pas de nourriture. Pas de nourriture, je vole.

L’exemple frappant et récent qui nous vient immédiatement en tête c’est ce voleur de 2 ou 3 épis de maïs dans un champ, attrapé puis victime de la vindicte populaire et qui a donc passé de vie à trépas 😯 Pour 2 épis de maïs.

Et ils sont combien de milliers comme ça ? Je n’ose dire millions mais ça devrait être proche de la vérité.

Donc n’en déplaise, ce n’est même pas “pas d’emploi décent pour tous” mais pas d’emplois tout court pour tous. Non mais sérieux, crever pour 2 épis de maïs ? Du jamais vu en 60 ans là, on va vraiment finir par ressortir à Miami (le vrai) à ce rythme.

Il ne suffit malheureusement pas de décréter qu’on va fournir des emplois, décents ou pas, pour tous. Pour ça, il aurait fallut avoir un secteur privé dynamique qui investit, qui fasse tourner l’argent… et qui embauche.

Vu la nullité du soutien que ces entreprises ont reçu lors du covid19, on se doute là aussi qu’un paquet ont mis la clé sous le paillasson ! Et donc mise au chômage massif, kay.

La crise ukrainienne est venue porter l’estocade finale. L’explosion des coûts fait que les importations sont maintenant devenues du luxe. Et comme on ne produit rien sur place non plus, la situation devient franchement rock’n’roll.

On le voit, voici donc un velirano n°6 qui prend l’eau, exactement comme ses 5 prédécesseurs ! Comme quoi, il ne suffit pas de pondre de beaux projets théoriques dans la vie, il y a ce que l’on appelle les réalités du terrain… et de la vie tout simplement.

Ou en d’autres termes, entre le entana nafarana et celui qui est arrivé… comment dire. Des fois on a des surprises quoi. Souvent même.

Encore une fois, j’espère que tout ceci vous vaccinera des futurs gros prétentieux be zesta en mode “ysuffitde” et “yapuka“. Tout le monde est capable de fanfaronner mais très peu sont en fait capables de gérer une situation de crise, où tout part en sucette.

Et oui, encore une fois, si vis pacem, para bellum. Si tu veux la paix, prépare la guerre, on est pas Alice au pays des merveilles, il faut toujours tout prévoir. Même le pire.

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Harry
11 mois il y a

Ataontsika manarapenitra ny sambokely tompkolahy sy tompkovavy

gérard
gérard
11 mois il y a

a quel niveau de désespoir faut il être tombé pour que les bidonvilles de Mayotte fassent rêver ?

Fil info

Voir d'autres articles

Commentaires

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x