Les 2 Présidents français… sans majorité législative ?

Quid d'une majorité législative ?
Quid d’une majorité législative ?

Gné ? Ah si si, c’est bien parti pour dites donc ? Certes, rien n’est encore acté au moment où l’on parle, mais dans les 2 cas, tous les indicateurs montrent que d’ici quelques semaines, Emmanuel et Cédric ne disposeront pas d’une majorité législative claire et nette dans leur chambre basse respective.

Au pays endémique cela ne devrait pas poser trop de problème car le système est comme on dit « à géométrie variable« . Quelques petites mallettes bien placées ici et là et vous pouvez passer tous les textes de Loi que vous voulez, c’est comme ça que ça marche. Tiens, pas plus tard que cette semaine par exemple, hop, une Loi des Finances Rectificative adoptée en 30 minutes chrono, sans le moindre amendement tompokolahy sy tompokovavy. C’est pour dire et situer le niveau.

A propos de la Loi des Finances Rectificative 2024

Ici dans l’hémisphère nord c’est un peu plus compliqué que cela. Déjà le prochain Premier ministre, nous l’avons déjà dit, pourrait s’appeler Marine ou Jordan. Cela signifie aussi une Assemblée nationale qui sera composée en grande partie (majorité relative) de députés d’extrême droite. Le 14 juillet risque d’avoir une saveur particulière cette année dites donc.

Et depuis dimanche dernier, quand on voit les tentatives folkloriques d’ériger un « Front populaire » à gauche, composé de partis tout aussi hétéroclites les uns que les autres et totalement contradictoires sur certaines thématiques, ou encore cette explosion chez les Républicains avec cette histoire invraisemblable d’alliance avec le Rassemblement national, Marine ou Jordan disposent donc d’un sacré boulevard pour arriver jusqu’à Matignon.

Pour rappel, les Républicains ça s’appellait avant UNR, UDR, RPR puis UMP. Quand on voit cette alliance contre nature, le grand Charles a du sérieusement se retourner dans sa tombe à Colombey les deux églises.

Bref, l’atmosphère est vraiment électrique en cette année 2024. Et l’été s’annonce chaud, très très chaud, et pas seulement du côté du thermomètre. Liberté, égalité, fraternité ? Oui mais les Français d’abord si le RN arrive aux manettes du pouvoir. Et de ce que j’en ai compris, les « vrais » Français d’abord, c’est-a-dire avec au moins l’un des parents français. Ceux pour qui ce n’est qu’un petit papier de 8 cms ont donc du souci à se faire 🤣

(il reste des « olomanga » comme lui au bled ve ?)

Waouh, et j’oubliais mais il y aussi les Jeux olympiques dans toute cette affaire. Ah oui oui, du 26 juillet au 11 août pour rappel. Je n’ose même pas imaginer le contexte sécuritaire qui prévaudra durant ces jeux, avec la cocotte minute sociale juste à côté.

Pour terminer, il y avait un groupement d’individus qui ont longuement disserté sur cette histoire de « scrutin uninominal à deux tours« , avec une histoire d’élections liées entre la Présidentielle et les législatives. Justement, pour éviter exactement la situation qui se profile dans 15 jours : deux Présidents français nus comme des vers devant leur Représentation nationale respective, sans majorité.

Avec tous les blocages, crises institutionnelles, sociales et toussa qui vont bien avec. Et un pays démocratique ne se gouverne pas à coups de 49.3. Dans sa conférence de Presse du jour, le Président Macron a parlé d’une nécessité de clarification entre le peuple français et l’exécutif. Après ces législatives anticipées… une Présidentielle anticipée aussi ?

La prudence et l’expérience nous ont appris qu’il ne faut jamais dire jamais ou encore « impossible » en politique… tout change tellement vite 🤣

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
CLAUDE
CLAUDE
1 mois il y a

Ces coalitions/regroupements et je ne sais plus quoi ne respectent pas les choix des électeurs.

Nifin'Akoho
Nifin'Akoho
1 mois il y a

N’inona tenenina aloha dia samy vendrana na ny mpanao politika na ny vahoaka ; malagasy no resaka eto fa tsy frantsay :
.
– Efa hita ny tsy fetezan’ny tsy miaraka dia mbola misaraka, indroa nahita ny maizina ohatry ny t.. ylai kolektifa. Misy hambo diso toerana ao. Fanararaotra na tiana na tsy tiana fa ny olondra8 mbola manana ny toerany. Tsy adala Rafidel kely miaraka am ra8. 
.
– Tsy mitombina am mpanao politika ny hanana tanjona mitovy. Ajanony hatreto ny fandrebirebena vahoaka fa samy tia tena ianareo mianakavy fa miatsara ivelatsihy fotsiny. Vato iray ve de mba ho aiza. Fandraharana atao, ajanony ny politika.
.
– Firaisankina indray mampiseo ny faraheriny io. N’inona tenenina na nisy halatra na tsisy halabato dia ireo no isan’ny olona mpanaraka an’ireo hatram’ny farany. Azo raisina ireo isa ireo fa tsy ahita mihoatra an’ireo any aoriana. Aza manonofy na ampanatena fahagagana faran’izay zokiny ary.
.
– Irmar : tongava saina fa tsy tafavoaka intsony io na dia mbola hitety an’i Mada ary ny filoha. Manakaiky ny farany. Vitao am »pahendrena » io farany io dia miala teo. Izay mbola misisika ny hanohy an’io dia ahita izay tsy fahitany fa tohizo ihany. Ho potika miaraka amin’ny AR ny hiafaran’ity firenena ty na 80/163 ary ny isan’Irmar dia tsy mampiseho fahatoniana io. Mirefotra am fotoana tsy ampoizina io. 
.
– Indépendant tsy mahaleotena : tsy mbola naharesy lahatra sy tsy nahavita dingana lehibe teto am firenena hatram zay. Ireto no kilalao vaovao ny mpanao politika. Ireto zany ny vahoaka ho lalaovina ao am AN. Aza avoaka am vavan’ny vahoaka ilay hoe lany Gascar dia maninona. Tsy misy izany politika afovoany zany, na eny na tsia. Izay ihany, raha tsy izay dia efa fitaka be vava no ho hasehon’ireo.
.
– Vahoaka (sasany) faran’izay nandra, ohatry ny velombelompoana, tsy miaraka mihitsy ny an’ny sasany ny politika sy ny fiainany ngamba ; na mitambatra ny tranon’atidohany sy trano-t..ny. Tranga ny Sambava, Ikongo, Ambatofinandrahana, Antananarivo, Fianarantsoa… Ny azo ambara angamba dia misy gasy tsy miara-miaina ny tsy fisian’ny rano sy jiro, ny vanila mora vidy, ny fahantrana efa anaty aparahatoka… Ampihirain’ny politika ny vahoaka fa tsy mihira politika. Hiafio eo ny anareo mianakavy fa safidy io. Nareo sy Rakroots no mitovy, nentiny niaraka taminy ny « iafiko » ho ahy irery.
.
Tohizo ny salegy fa mbola mety zao e. Mbola tsy minan’IEM tsara. 
.
Deraina Jesosy fa ny fahasoavan’i Tompo no tsy ahitana mangirana am’ty firenena ity.
.
Very any iny e! hoy Samoela zay. Ianareo mianakavy io. MALAINA MIFANGARO.

rnaivos
rnaivos
1 mois il y a

Ce qui arrive aujourd’hui est une responsabilité partagée entre Macron, qui a siphonner les électeurs de gauche et de droite en créant LREM, et la classe politique dites de gouvernement PS, UMP qui se sont auto saborder pour cause d’inimitiés aigüe entre membres du même camp. Un président en exercice qui est obligé de renoncer a un second mandat, Ou bien un candidat (Fillon) jeter en pâture par ses amis.
Forcément, quand la dualité gauche-droite classique a disparue et comme la nature a horreur du vide, c’est le FN qui a pris le relai, pour être une force d’alternance dans le paysage politique.
Maintenant, j’ose espérer que le FN, une fois au pouvoir sera plus modérer que ce que les leaders d’opinions nous ont bien fait croire depuis toujours. A l’image de Mme Meloni en Italie qui ne suscite pas l’indignation sur les actions ou décisions qu’elle a prise depuis sa prise de pouvoir.

Raza
Raza
Répondre à  rnaivos
1 mois il y a

hum (bis)

Fil info

Voir d'autres articles

Vos réflexions

Veuillez autoriser les annonces sur notre site

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. La publicité permet de financer notre site.