Pendant que la vanille malgache patauge dans la gadoue de la mauvaise gouvernance

Loading

Dépêche Madagascar > Agriculture

La vanille indonésienne elle, a franchement le vent en poupe.

Les acheteurs internationaux n’aiment pas le kitoatoa speculateur et profiteur, ils préfèrent quand c’est carré, bien géré et bien encadré.

Potika daholo e… et la fiesta manenganiny est loin d’être terminée, avec vos mafieux là.

S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
gerard
1 année il y a

si ce n était que de la mauvaise gouvernance !, vanille et litchi sont en pleine dérive mafieuse , qu un éventuel changement de « gouvernance » ne pourra pas éliminer du jours au lendemain

lavao
lavao
Répondre à  gerard
1 année il y a

Ce ne sont pas les producteurs qui sont responsables. La dérive mafieuse est surtout due à une mauvaise gouvernance.
Donc si changement de gouvernance il y a, celle-ci devrait donner tous les moyens (non mafieux) aux producteurs afin qu’ils puissent vendre leur produit avec toute la rigueur du commerce international.

Rafangy
Rafangy
Répondre à  elman
1 année il y a

le roi midas en version orange je vous dis

Rafangy
Rafangy
1 année il y a

l’ouganda est aussi un pays producteur et exportateur

Fil info

Vos réflexions

Veuillez autoriser les annonces sur notre site

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. La publicité permet de financer notre site.