C’est bien de collecter les ordures..

Loading

Dépêche Madagascar > Environnement

Seul petit souci : oui mais on les met où après ?

Ces milliers de m³ de zaoridira au quotidien, brrr..

Du coup on les brûle à ciel ouvert, bonjour les problèmes pulmonaires lol.

Résultats des courses, on les stocke un peu n’importe comment en périphérie de Tana, comme ici à Anosipatrana, merci les odeurs pour les riverains.

Anosipatrana tsy maintsy mandroso 🤣 on remarquera au passage les panneaux solaires… transparents ?

On croyait pourtant qu’il suffisait d’éjecter bébé Lalao Ravalomanana en 2020 pour que les Tananariviens deviennent tous jeunes, beaux, riches… et propres ? 🤣

Et depuis personne n’a toujours eu l’idée de créer un centre incinérateur pour transformer toutes ces ordures en énergie ? On préfère claquer 150 millions € dans un téléphérique hypothétiquement rentable ?

Aucune imagination ê, il faut toujours tout leur dire.

Loading

S’abonner
Notification pour
guest
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
za ihany
za ihany
5 mois il y a

et les plaques solaires des lampadaires ….

Rafangy
Rafangy
Répondre à  elman
5 mois il y a

sur la route de la francophonie, les plaques de metal pour les lampadaires(non encore installés ) ont éte deja arrachées

Miserana
Miserana
5 mois il y a

Et pourtant, ces tonnes d’ordures pourront contribuer à fournir des watts, compost, koveta,… si la volonté y est. Mais on s’intéressera plus, bien évidemment, au bling bling de Monaco qu’au système qu’ils ont mis en place par exemple.

Rahandy
Rahandy
Répondre à  elman
5 mois il y a

Je suis passé dans la zone semaine dernière, avec des visiteurs d’Europe et d’ailleurs, je ne savais pas où me mettre. L’odeur est infect, et ça déborde sur la route, avec la pluie.

Fil info

Vos réflexions

Veuillez autoriser les annonces sur notre site

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. La publicité permet de financer notre site.