Ah, finalement on s’est rendu compte que …

Loading

Gné ? Que inona indray ? Bah que le prioritaire ce n’était sûrement pas de peinturlurer tout le pays en rose et en orange mais que le prioritaire c’était d’abord … l’humain ?

Eureka, le jour où il l’a enfin compris semble donc arrivé ? Le indro kely c’est qu’il lui a fallut 4 ans pour le comprendre et ça c’est effroyablement effarant 😯

4 ans c’est à peu près 4 millions de nouvelles personnes en plus qui viennent grossir les rangs de la population. On n’osera pas dire 4 millions de nouveaux crevards qui rejoignent les rangs des crevards existant mais l’idée est malheureusement bien là.

Résumons. 81,9% de la population vit aujourd’hui sous le seuil de pauvreté, les fameux 2$ par jour. On va dire que la population totale est de 30 000 000 d’habitants, donc 30M X 81,9% ça nous donne 24 570 000 hommes, femmes et enfants. Dont au moins un bon tiers, selon les chiffres de la Banque Mondiale, est vraiment en très grande difficulté. Critique même.

Donc qu’est-ce qu’on pense pouvoir faire pour tous ces misérables en 9 mois ? Peut-être déjà s’assurer que plus aucun d’entre eux ne crève ni de faim ni de soif ? Et pas seulement pour les 9 prochains mois en mode “votez pour moi” mais encore mieux, pour les 9 prochaines années ?

Ne serait-ce que ça, uniquement ça, waaaaa… qu’est-ce que ça serait formidable n’est-ce pas ?

Je vois que l’on continue pourtant en 2023 d’importer du riz par bateaux. Ne serait-il pas aussi temps d’arrêter d’utiliser les rizières des autres à l’étranger et songer sérieusement à utiliser nos millions d’hectares ? Rectification : même pas besoin de millions d’hectares. 680 000 tonnes, avec disons un rendement modeste de 4 tonnes à l’hectare, ça nous donnait juste 170 000 hectares supplémentaires à valoriser, et donc même ça en 4 ans on n’a pas réussi ?

Ah la la, l’angady, la b*** et le couteau dès le premier jour du mandat, on y revient toujours hein ? C’est pénible d’avoir eu raison dès le début.

J’ai recherché “angady” sur actutana

Je suis pleinement conscient que là encore les ysuffitde, faucon et yapuka ne sont pas aussi simple, qu’il y a d’autres paramètres comme l’irrigation, la pluviométrie, les intempéries, les criquets et toussa, mais les problèmes sont faits pour être résolus. A condition de s’y pencher déjà ? Any zay ilay dam eee…

Par ailleurs, en googlant un peu cette histoire de Madagascar grenier de l’océan indien, on apprend une foultitude de choses. Comme par exemple le désengagement progressif de l’État du secteur, au fil des décennies depuis les années 70, dans ce secteur pourtant ô combien stratégique et vital pour la population ! Donc grossière erreur mais il n’est jamais trop tard pour corriger. Je répète pour que ça rentre bien dans le coco : stratégique et vital.

L’idée du riz à 500 ar le kilo a été galvaudée pendant le pseudo tolona de 2009 : dommage que ça soit resté à l’état de démagogie pure et simple. Inona kay ram’s zany démagogie zany ?

démagogie : nom féminin
Politique par laquelle on flatte les masses pour gagner et exploiter leur adhésion.
Il fait de la démagogie pour se faire élire.

S’abonner
Notification pour
guest
10 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Hary
Hary
1 année il y a

L’état malgache pourrait aussi nationaliser ce secteur. Il n’ aurait pas de mal à avoir un prêt de la Banque mondiale pour financer quelques 170 000 ou 200 000 ha de plantations. Mais le vrai problème , c’est que les politiciens malgaches gagnent de l’argent avec les importateurs…

Rafangy
Rafangy
Répondre à  Hary
1 année il y a

je pense plutot que c’est la nationalisation de ce secteur par la revolution socialiste qui a entrainé sa chute; des paysans qui produisaient du riz pour eux et pour les autres ont arrete parce que la filoha hajaina Didier Ratsiraka a fait baissé le prix du riz à 55fmg, donc les paysans preferent acheter directement au lieu de se fatiguer à cultiver du riz, et, d’autres regions qui n’etaient pas de grandes consommatrices de riz comme l’androy ont commencé aussi à en acheter, donc notre production nationale a baisse drastiquement, les bouches à nourrir ont augmenté de façon exponentielle, les importations favorisaient certains, resultat, 62ans après le retour de l’independance, nous ne sommes pas encore autosuffisants en riz seulement, et ce ne sera jamasi mamaimbahoaka qui va nous aider à le devenir

CLAUDE
CLAUDE
1 année il y a

Euh… Ce (zoli) bâtiment est construit en plein rizière ?

Scipion l'Africain
Scipion l'Africain
1 année il y a

Le pire est qu’il y a une grande probabilité qu’il sera réélu.
Ça me rappelle ce discours
https://youtu.be/gG27TPZcyRI

Rafangy
Rafangy
Répondre à  Scipion l'Africain
1 année il y a

avec la hcc et la ceni qui a tout fait pour que mamimbahoaka l’emporte à130% dans les campagnes, ce n’est pas etonnant

CLAUDE
CLAUDE
Répondre à  Rafangy
1 année il y a

130 % à Ikongo ?

Rafangy
Rafangy
Répondre à  CLAUDE
1 année il y a

surtout dans le grand sud

Rafangy
Rafangy
1 année il y a

“Je répète pour que ça rentre bien dans le coco : stratégique et vital.”
fa inona izany strategique et vital izany? sa i Camille pm taloha lasa masoivoho no resahan’i lery izany klé?

Fil info

Voir d'autres articles

Commentaires

10
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x