Actutana(narive) : les droits et les devoirs

« Je me demande où vont mes impôts » ? 🤣

Gné ? Je regardais (un peu de loin) les actions et les déclarations du nouveau PDS d’Antananarivo et ma foi, la première réflexion qui me vient en tête c’est : « le Contrat social, on y est en plein dedans là non ? »

La notion de droits, de devoirs, d’obligations et toussa dont les contours sont justement délimités par ce fameux contrat social.

Mais déjà entendons nous bien : un contrat social, entre dirigeants et dirigés, ça marche dans les 2 sens. Si moi citoyen j’ai le devoir de payer des taxes et des impôts, en contrepartie je suis dans mon bon droit d’exiger de savoir où est-ce que mon argent ira et surtout s’il sera utilisé à bon escient, pour le bien commun comme on dit.

Donc imaginons par exemple que je doive payer 200 000 ar d’impôts divers (taxe foncière, ordures etc.) quelles garanties me donnerez vous que mes 200 000 ar serviront vraiment aux motifs que l’on m’a présenté pour me ponctionner ?

Il ne suffit pas de me dire « n’ayez crainte, ils seront bien utilisés », il m’en faut plus que ça 🤣 Où sont les tableaux de bord ? Où est-ce que je peux consulter le budget et les comptes de la ville ? Vous savez le machin ch**** appelé comptabilité là ? Les recettes, les dépenses, les investissements, les amortissements et toussa ? Des données détaillées qui me prouveront qu’effectivement, le budget est géré comme il se doit.

Après, au-delà des yaka faucon, il faut aussi voir les réalités au quotidien. On pointe du doigt les plus de 85% de propriétaires fonciers qui ne s’acquitteraient pas de leurs obligations fiscales, comme une espèce de stigmatisation de ces « sal*auds de riches qui ne paient pas »… et donc je vous pose une simple question : ces gens là sont-ils vraiment riches, au motif qu’ils seraient propriétaires fonciers ? Dans le contexte actuel, je n’en serai pas si sûr.

Mais sur le fond, je suis d’accord : tu vis sur un territoire, tu utilises au quotidien les infrastructures et les services de ce territoire, routes, ramassages des ordures, etc., il est hors de question que tu ne participes pas d’une manière ou d’une autre au budget nécessaire pour maintenir ces services. Car faute de budget, ces services ne pourront pas se maintenir dans le temps, et vous l’avez bien vu vous-même : routes pourries, montagnes d’ordures, insécurité etc.

Mais une redevabilité, encore une fois, qui marche dans les 2 sens. Vous soulignez un manque de budget mais est-ce vraiment uniquement à cause d’une faiblesse des recettes ? Quid par exemple de ces fonds routiers qui auraient disparu purement et simplement ? Enfin, pas perdus pour tout le monde évidemment.

Personnellement, et vous le savez, j’ai toujours fait avec le budget dont je disposais. J’ai 100, je fais avec 100. J’ai 1000, je fais avec 1000, et ainsi de suite. Et que ce soit avec 100 ou 1000, vous aurez la certitude que ce sera toujours utilisé à bon escient.

Par contre vous au bled on vous confierait demain un budget de 100 milliards (choisissez la devise que vous voulez), on est pas du tout convaincus que vous l’utiliserez à bon escient et c’est peut-être par cette première prise de conscience qu’il faudrait commencer ?

Loading

S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Rafangy
Rafangy
3 mois il y a

« …on vous confierait demain un budget de 100 milliards «  ça ne suffit pas, il faut que je vole dans la caisse de la cnaps

Rafangy
Rafangy
3 mois il y a

j’ai incité les proprio de ma connaissance à NE PAS s’acuitter de leur taxe foncière, vu que cela est passé de 56 000ar à plus de 1 300 000ar alors que les rues sont toujours defoncées, les ordures non ramassées, et je ne parle pas de l’eau courante que dadabe a dit qu’il va regler ça pour que les bornes fontaines publiques puissent disposer de l’eau à toute heure

angady
angady
Répondre à  Rafangy
3 mois il y a

… et c’est là que le bât blesse, comme on dit. moins on paie, moins il y aura des moyens d’entretenir ces infrastructures. l’argent ne pousse malheureusement pas dans les arbres pour l’une et l’autre parties, mais chacun doit faire sa part pour que le pays puisse se sortir de ce bourbier.

Fil info

Voir d'autres articles

Vos réflexions

Veuillez autoriser les annonces sur notre site

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. La publicité permet de financer notre site.

4
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x