Velirano 7 : l’industrialisation de Madagascar

Manofy l’elman

Nous continuons notre tour … d’horizon des promesses présidentielles énoncées il y a bientôt cinq ans, avec ce velirano n°7, titré sentencieusement “l’industrialisation de Madagascar“.

Mais déjà avant de promettre quoi que ce soit, il ne serait pas inopportun de savoir de quoi on parle ? Donc Ok google, dis moi c’est quoi l’industrie ?

Réponse : “L’Industrie est un terme polysémique recouvrant originellement la plupart des travaux humains. Il s’agit à présent de la production de biens grâce à la transformation des matières premières ou des matières ayant déjà subi une ou plusieurs transformations et de l’exploitation des sources d’énergie“.

Donc en résumé : produire des biens en transformant des matières premières. Je crois qu’il n’y a pas plus clair. Et pour être encore plus précis, on parle également de “production à l’échelle industrielle” : c’est tout simplement produire en masse. On est plus au stade artisanal, là on utilise des appareils, des machines, des outils pour fabriquer en gros volumes et à très grande échelle.

Et pour en revenir à nos moutons, il y a-t-il eu une seule grosse usine érigée en 5 ans ? Qui, à partir de matières premières, les aurait transformé en masse en produits finis ? Je sais pas moi.. des voitures ? des vélos ? des brouettes ? des tracteurs ? ou même je sais pas moi, des boîtes de sardines ?

On nous dit qu’il y a des avancées dans la production de sucre. Mouais, transformer de la canne à sucre en sucre pourrait certes être assimilé à une petite unité industrielle mais comme moi, vous sentez bien que c’est pas encore tout à fait ce que l’on attendait.

On attendait quoi alors ? Mais j’en sais rien moi, c’est vous qui aviez veloranisé, débrouillez-vous lol. Pour ma part, j’aurais certainement oeuvré par exemple pour une usine de montage .. de tracteurs ? Vu qu’on nous anone depuis des lustres la fameuse autosuffisance alimentaire, une usine de montage de tracteurs, ce serait loin d’être decon*nant ?

Ou à défaut, toutes les machines et les outils nécessaires dans le secteur ?

Je pense à d’autres secteurs comme les litchis et la vanille. Pourquoi toujours vouloir exporter ces produits dans leur état brut ? Des usines pour les transformer et les conditionner en local c’est tellement compliqué et ça demande tellement d’efforts c’est ça ? On préfère donc laisser les autres le faire et revendre le même produit transformé 5 fois, 10 fois plus cher, voire plus ? Pareil pour tous les produits issus des mines ?

Et sinon, n’avons nous pas déjà chez nous tout ce qu’il faut pour construire des dizaines de milliers de kilomètres de routes tous les ans ? Des pierres ? Du goudron ? D’autres matériaux modernes ? Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme : qu’avons nous transformé depuis 60 ans ?

Oué mais pour construire et faire marcher des usines, il faut… du courant ? Oui absolument, ou tout du moins de grosses sources d’énergie. Et quand on voit la Jirama, ce n’est pas gagné. Et sinon, transformer industriellement du sable … en panneaux solaires, personne ne s’est jamais penché sur la question ?

Donc voilà où nous en sommes aujourd’hui. Disons les choses comme elles sont : nous sommes à pas grand chose de réellement significatif. La grande braderie des matières premières de Madagascar est loin d’être terminée, c’est tellement plus facile et lucratif n’est-ce pas ?

S’abonner
Notification pour
guest
21 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
CLAUDE
CLAUDE
1 année il y a

Ndriiii. Any zay Gasy Car e !

Coco
1 année il y a

n’avons nous pas déjà chez nous tout ce qu’il faut pour construire des dizaines de milliers de kilomètres de routes

Au début du film Scarface, dans la scène où Al Pacino fait de la plonge dans un food truck, il sort une phrase en voyant les nantis arrivés dans des gros cadillacs et bien accompagnés : ” J’ai des mains qui peuvent faire de l’or mais je suis en train de les tremper dans de la mer..” Parfois en pensant aux possibilités de Dago, je me dis on ne doit pas être loin de ça !

Je Comprends Pas Et...
Je Comprends Pas Et...
1 année il y a

Bref, à Madagascar on a du pétrole mais on n’a pas d’idées…

ericrazafy
ericrazafy
1 année il y a

Comme disait un investisseur Mauricien: “vous avez tout mais vous ne vendez rien, alors que nous, nous n’avons rien mais on vend tout”, cela résume bien la situation industrielle à Madà

mpijery
mpijery
Répondre à  ericrazafy
1 année il y a

C’est pour ça qu’ils réussissent à Madagascar: ils ont tout et vendent tout 🙂

mpijery
mpijery
Répondre à  elman
1 année il y a

Et les Malgaches en général réussissent à l’étranger 🙂

despote
despote
1 année il y a

Mais arrêtez donc d’être médisant. Notre champion national de l’industrialisation va vous construire 1000 usines d’ici trois ans ahahah

zafimbaza
1 année il y a

Mais j’ai construit un colisée! Ce n’est pas une industrialisation çà ? D’accord il ne sert à rien mais c’est la faute à ces touristes qui ne viennent pas .

raossy
1 année il y a

On est plus au stade artisanal, là on utilise des appareils, des machines, des outils pour fabriquer en gros volumes et à très grande échelle.

L’usine d’abattage de poulets inaugurée en grandes pompes (l’équivalent d’une petite entreprise de village) peut elle être comptée comme une industrie? comment image
comment image
comment image

raossy
Répondre à  elman
1 année il y a

Ah! en plus, le contrat a été signé en 2016 (du temps de Rajao); et voilà encore une réalisation spoliée et attribuée par mr pipipataloha pour satisfaire son werawera mythomaniaque.
https://midi-madagasikara.mg/2016/03/18/mabel-vers-une-production-de-20-000-poulets-par-jour/

Rasendra
Rasendra
1 année il y a

Allez voir velirano.mg sur instagram. Il y a quand même 372 followers dont le président et sa femme. Hi hi hi
D’ailleurs, les pages de la famille sur Instagram sont très parlantes : monsieur joue au président en suivant la presse internationale et d’autres dirigeants, madame joue à l’égérie en suivant les Naomi Campbell, Sophie Marceau, Angelina Jolie et les trucs bidules de mode et beauté, puis les enfants communiquent sur leur vie de luxe !
Izao moa no tadiavin’ny Malagasy sasany koa ! Revirevy.

Rasendra
Rasendra
Répondre à  elman
1 année il y a

Je n’arrête pas de dire qu’il aurait dû rester DJ et devenir notre David Guetta ou Bob Sinclar national. J’aurai été le premier fan !

Lili
Lili
Répondre à  Rasendra
1 année il y a

ah ah ah vous aussi vous avez remarqué ça? J’ai été voir il y a longtemps ce que madame suivait sur instagram et oh combien j’étais étonnée que pour une première dame ce qui l’intéressait c’était les célébrités en tout genre! Quelle déception mais bon c’était prévisible! Mais bon, je croyais quand même qu’elle avait plus de jugeote et qu’elle ne laisserait pas voir ses centres d’intérêt qui volent bas

raossy
1 année il y a

Pour en revenir à ses fameux velirano à la c*on, il faut admettre que le monsieur a de la suite dans les idées quand il s’est vanté de provoquer le pipipataloha chez les gens : kaparano plutôt que velirano la plupart du temps.
https://www.facebook.com/photo?fbid=738959747606280&set=a.246003130235280

Fil info

Voir d'autres articles

Vos réflexions

Veuillez autoriser les annonces sur notre site

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. La publicité permet de financer notre site.

21
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x