Quand est-ce que l’on produira et que l’on commercera ?

A l’époque on produisait, on commerçait, on créait de la valeur, de la richesse.. puis pfffff, vitaaa

Gné ? Plus le temps passe et plus on dirait que l’on n’a toujours pas compris ce qu’est le développement. Le développement c’est pas (seulement) construire des machins et ériger des bidules, le développement c’est d’abord produire et commercer.

Produire quoi ? Tout ce que vous voulez. Cultiver c’est produire. Élever c’est produire. Une usine est supposée produire, avec des matières premières en entrée et des produits transformés, finis en sortie. Proposer des services c’est produire.

Commercer c’est vendre, en faisant un bénéfice une fois toutes les charges déduites. Vendre quoi ? Bah tout ce que l’on a produit ci-dessus.

Et c’est l’ensemble de toussa, de ces mécanismes de production et de flux mercantiles qui constituent ce que l’on appelle l’économie. La marchandise circule, l’argent change de mains, et plus ça change de mains et mieux l’économie se porte.

Je vais prendre un exemple très simple pour illustrer le propos. Je suis en vacances et je paie ma chambre d’hôtel 100€. Avec les 100€, l’hôtelier pourra payer les 10 kilos de viande qu’il a acheté chez le boucher. Le boucher pourra payer les 100€ chez l’éleveur de zébus. L’éleveur pourra payer ses 100€ de fourrage chez l’agriculteur. Et ainsi de suite. Les 100€ de départ ne se sont pas multipliés miraculeusement, ils ont juste changé de main, mais à chaque étape, de la valeur s’est créée.

Ce que l’on constate dans le pays endémique c’est que l’impulsion de départ n’existe pas, ou demeure très insuffisante. Les gens sont restés au level 1 et 2 de la pyramide, les 100€ c’est juste pour manger et être tant bien que mal en sécurité, zay, vita. Personne ne s’est donné la peine de mettre en place les conditions pour que ces micro transactions se mettent en place, puis surtout se multiplient !

En fait la mayonnaise n’est malheureusement jamais montée. Ça s’est toujours focalisé sur l’oignon, le jaune d’œuf ou l’huile mais personne n’a jamais eu le tour de main expérimenté pour faire monter toussa…

Vous savez pourquoi les karana et les Chinois réussissent au pays endémique ? Car ils ont le don inné pour produire ces échanges économiques. Donnez leur n’importe quel produit à vendre, ils vous le vendront sans problème. Que ce soit de la quincaillerie, des pièces auto, des telecoms, peu importe, ils vous le refourgueront toujours.

Les endémiques autochtones eux, n’ont malheureusement pas cette fibre commerciale. Il existe évidemment des exceptions mais en règle générale, non, y a pas.

Et là c’est un vrai problème culturel que nous avons. C’est joli les bardages de diplômes, les titres ronflant, le V du voninahitra et toussa … mais malheureusement cela ne crée pas de richesse. 30 millions d’employés tompokolahy sy tompokovavy… mandray karama… forcément les entreprises se sont affaiblies, sont peu performantes … et on retombe dans le cercle vicieux de cette non consommation et donc non création de richesses.

Et les rares entrepreneurs qui osent se lancer sont confrontés à cette problématique : comment commercer avec ces 80% de crevards qui gagnent de 0 à 2$ par jour ? Hélas, quand on n’a pas naturellement la bosse du commerce karana ou chinoise, c’est compliqué n’est-ce pas ?

Pendant ce temps certains pensent que les téléphériques, les colisées et les stades de foot permettront de faire monter la mayonnaise. Non, je ne crois pas non.

Loading

S’abonner
Notification pour
guest
8 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Coco
5 mois il y a

ils ont le don inné pour produire ces échanges économiques. Donnez leur n’importe quel produit à vendre, ils vous le vendront sans problème.

Un exemple criant : il y a 2/3 ans, les gens n’arrivaient pas à vendre leurs letchis et ces récoltent se retrouvaient par kilos jetées en bordure de route. C’était un vrai gachis! Vous donnez cela à un Chinois, il vous fera sans doute une conserverie et l’exportera comme on en voit un peu partout dans les supermarchés du monde.

Hary
Hary
Répondre à  Coco
5 mois il y a

Beaucoup de malgaches ont la fibre technique mais très peu ont la fibre commerciale. C’est peut être génétique . On est habile avec les mains mais on nous a pas enseigné à « vendre » dès le plus jeune âge. On n’ a pas cette mentalité capitaliste contrairement aux Indiens et aux Chinois.

mpijery
mpijery
5 mois il y a

Il y a aussi plein de « mpanera »: une autre « occupation » qui n’apporte absolument aucune valeur ajoutée mais particulièrement inflationniste

Hary
Hary
5 mois il y a

Généralement, le malgache est formaté pour devenir un employé . Réussir à Madagascar ,c’est devenir haut fonctionnaire de l’Etat après avoir étudié à l’université. C’est le modèle de réussite dans l’imagination collective .Du coup , les gens « attendent » que la richesse soit créée par l’Etat et que le peuple devienne employé de l’Etat.

Numerobis
Numerobis
5 mois il y a

Ce bateau où est-ce qu’il est maintenant? Efa namidy tam kilao?

Fil info

Voir d'autres articles

Vos réflexions

Veuillez autoriser les annonces sur notre site

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. La publicité permet de financer notre site.