Pillage des ressources intellectuelles en informatique à Madagascar par les pays francophones

« Le Goticom tire la sonnette d’alarme »

Le Goticom s’est fendu d’une conférence de presse la semaine dernière se plaignant de la fuite de cerveau des ressources intellectuelles  en informatiques à l’étranger. Ils partent essentiellement vers les pays francophones. Le Goticom suggère entre autre au consultat de france de restreindre l’octroi de visa pour ses professionnels de la technologie de l’information…

Malgré l’Accord de Partenariat Economique (APE) entre Madagascar et l’Union Européenne, les membres du Goticom trouvent que le secteur des NTIC ne bénéficie  d’aucune protection. Il semble que la France, pourtant membre de l’Union Européenne, autorise ce « pillage »« Avoir un visa pour la France est difficile, sauf pour les ingénieurs en informatique qui y partent pour y travailler », note le Président du groupement,

http://madagasikara.info/le-goticom-salarme/

La question que je me pose est, pourquoi ces jeunes sautent sur l’occasion dès qu’une opportunité se présente pour travailler ailleurs ?  Question de rémunération ?, d’environnement de travail ?, de qualité de vie ou de préparation de l’avenir des enfants  ?

Personnellement, ayant sauté le pas il y a 18 ans, mes motivations étaient,

1- Le salaire: Quand on t’en propose 10 à 20 fois supérieures pour quasiment le même travail, on ne se pose pas de question et on fonce.

2- La frustration d’avoir à mes pattes des expat, qui à ne valait pas plus que moi, mais qui sont la pour faire régner l’ordre (Les malgaches ont ce complexe vis a vis des expat pour ne pas citer leurs couleurs de peau 🙂 ).

Bref, qu’en pensez-vous, que faire pour résoudre ce problème.

  • Empêcher manu-militari que les jeunes partent à l’étranger ?
  • Aligner les salaires locaux au même niveau ? au risque de plomber le business model des entreprises locaux ?
S’abonner
Notification pour
guest
129 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Ianona
5 années il y a

Je trouve ça pathétique quand même et ça reflète très bien la mentalité gasy de vouloir toujours tirer vers le bas ceux qui peuvent réussir.

rnaivos
rnaivos
Répondre à  Ianona
5 années il y a

Je ne crois pas que l’idée est de tirer vers le bas ceux qui veulent reussir. C’est plutôt reste là et ne bouge pas pour que je m’enrichisse sur ton dos :-).

Je pense que le jour ou les entreprises IT gasy commenceront à travailler comme les cabinets de conseils internationaux, en proposant des perspectives de carrières claires avec comme apothéose de devenir Partner ou Associé, ça changerai pas mal de chose. D’ici là, les jeunes iraient voir ailleurs à la moindre occasion même sur des offres plus mirobolant localement.

Ralek
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

Exactement, avec une petite pointe de « jalousie » pour ceux qui réussissent.

erik13
Répondre à  Ianona
5 années il y a

ce qui nous différencie par exemple des Karana: j’en ai vu qui s’entraidaient même en ayant des différends familiaux!

Yvan
Yvan
5 années il y a

Mais tant mieux si les Malgaches viennent se former et acquérir de l’expérience. Ce que n’a pas compris les politiques Malgaches, c’est de les séduire ensuite en proposant des accompagnements, des financements pour créer leur entreprise à Madagascar… Oui oui je sais, c’est de l’utopie 🙂 mais c’est comme ça que cela fonctionne…

rnaivos
rnaivos
Répondre à  Yvan
5 années il y a

Juste pour info, le GOTICOM n’est pas une organisation étatique ni une organisation Politique, c’est un groupement d’entreprises travaillant dans le secteur informatique.

Mais je suis tout à fait d’accord sur l’idée de l’accompagnement à la creation d’entreprise au retour.

elman
Administrateur
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

C’est pas compliqué : pour commencer, suppression des cotisations sociales pendant 1 an, basé sur le nif de l’individu.

Pendant 5 ans, le rajao n’a proposé la moindre mesure incitative pour, à défaut de créer son entreprise, au moins se formaliser.

elman
Administrateur
5 années il y a

Il est vrai que les entreprises locales ne sont guère excitantes et on y est payé au lance-pierre.

Mais quand on est malin, on peut avoir des clients des 4 coins du monde et travailler aux 4 coins du monde aussi … Madagascar inclus.

Suivez mon regard 🙂

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
5 années il y a

Donc plutôt que de partir à l’étranger, L’idée serait de créer sa propre structure et attaquer les marchés mondiaux? Je ne crois pas que le Goticom serait favorable à ça aussi. Ils iront invoqué la mauvaise qualité de service fourni par ses petite structures pour ne pas dire FreeLance qui iront ternir l’image de Madagascar et par ricochet leurs image 🙂

elman
Administrateur
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

Je n’ai pas besoin du Goticom pour trouver des clients à l’étranger 🙂

Par contre effectivement, il y a une qualité de service à remonter impérativement si on veut se lancer dans ce truc : parler déjà une autre langue (français, anglais, allemand), livrer un travail de qualité.. et dans les délais.

Et pour tout ça il y a du boulot.

elman
Administrateur
5 années il y a

# Le Goticom suggère entre autre au consultat de france de restreindre l’octroi de visa pour ses professionnels de la technologie de l’information…

Sérieux ils ont proposé ça ? 😯 Ils me déçoivent la. On est pas en union soviétique les gars. Restreindre la liberté de circulation des personnes non mais ils ont marché sur la tête ou quoi ?

Que le Goticom s’occupe plutôt de créer une Silicon Valley gasy, de trouver des projets payés en euros ou en dollars, de bien payer les acteurs, et la il n’y aura plus de fuite de cerveaux.

Limiter les visas.. non mais quoi encore

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
5 années il y a

J’ai eu a collaborer (en tant que futur salarié) avec certain membre du Goticom dans le temps mais ça ne s’est pas fait. Et pour cause, La mentalité n’a pas évolué.

elman
Administrateur
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

Moi j’ai déjà bossé avec Jean Luc Rajaona : très bien, très bon, très pro, en mode SSII vazaha.
Après on a du composer avec les locaux mais bon ça va, au final on s’en est sorti 🙂

John
John
Répondre à  elman
5 années il y a

c’est clair, les jeunes sont payés au lance pierre, dans des boites qui font de la délocalisation et refacturent leur service 10x ou 20x plus cher, et en plus on les « emprisonne ». C’est quoi ce délire.

Ils ont qu’à milité pour une connexion correcte & accessible(au lieu de collectivement gavé les telma, orange & airtel), le marché local décollera tout seul..

80% de l’informatique acuellement, c’est du web…

miandrisoa
miandrisoa
Répondre à  elman
5 années il y a

Ils doivent rigoler au consulat en lisant cette demande de restriction de Visa pour des gens qu’ils ont besoin pour l’avancement de leur pays.
Jamais vu des crétins pareils!

kof
kof
Répondre à  miandrisoa
5 années il y a

Je suis prêt à parier qu’avec tout ce qui se passe et tout ce qui se dit au pays, ils doivent rigoler tout le temps dans tous les consulats. Même celui des Comores. Nous sommes devenus la risée de tout le monde.

elman
Administrateur
Répondre à  kof
5 années il y a

Tiens justement c’est bizarre, à la sous-préfecture elle a bien souri aussi quand j’ai dis que j’étais informaticien. Alors qu’elle était très revêche juste avant 🙂

Ralek
5 années il y a

Quand on a des connaissances dans un domaine et que le pays ne peut pas vous offrir des emplois dans ce domaine, et surtout si ailleurs c’est beaucoup mieux, il n’y a pas photo.
Vous avez dit vous même: salaire, environnement, sécurité sociale, perspective de carrière, sécurité de l’emploi…
Ils peuvent parler de pillage si et seulement si les entreprises malgaches montrent une certaines compétitivités par rapport aux entreprises étrangères.

elman
Administrateur
Répondre à  Ralek
5 années il y a

Quand il n’y a pas d’emplois alors il faut créer son emploi 🙂

Ralek
Répondre à  elman
5 années il y a

Dans le domaine de NTIC ou ESN, c’est un peu dur d’être freelance. Surtout quand les clients ou les projets sont à l’étranger. il faut être porté par des entreprises référencées.

elman
Administrateur
Répondre à  Ralek
5 années il y a

Je ne fais que ça depuis 20 ans et je dois refuser des contrats car j’ai pas le temps 🙂

Ralek
Répondre à  elman
5 années il y a

Pour vous oui, mais pour des centaines de jeunes diplômés.
Quand un projet de plusieurs milliers parfois millions nécessite des dizaines de ressources à temps plein, ils ne mettent pas des dizaines de freelance dans le tas.
En tout cas, dans les grosses boites (AXA, SNCF, ORANGE) où je suis passé, les projets se chiffres par millions et les freelance représentent moins de 5% de ressources.

elman
Administrateur
Répondre à  Ralek
5 années il y a

Oui j’ai déjà bossé chez sncf et Orange fr je sais comment ça marche 🙂

Non je parle de projets beaucoup plus petits, des petits sites web à créer par ci, à alimenter par là, des petites applis à créer, etc. Regardez sur codeur.com par exemple pour avoir une idée de ce que l’on peut trouver comme missions.

Bref des contrats à 4 ou 5 chiffres max, diversifiés (on ne met jamais tous ses oeufs dans le même panier) et roule jeunesse.. en freelance on peut facilement se faire du 5 chiffres par mois (en €), oui oui, tout en vivant à Madagascar 🙂

Ralek
Répondre à  elman
5 années il y a

ça me fait penser à du crowdsourcing. Des mini-projets, voire être un maillon d’une chêne.
D’ailleurs, ça doit bien marcher à Mada non? Genre: Amazon Mechanical Turk.

ravoama
ravoama
Répondre à  elman
5 années il y a

Ra Elman zany efa mikarama à 5 chiffres en euros zany an. mba zarazarao rangah izy io ! aiza ilay solidarité eto @ site ity e ! mdr

elman
Administrateur
Répondre à  ravoama
5 années il y a

Efa Nikarama à 5 chiffres effectivement. Mais c’est des journées de 48 heures aussi.

J’ai lâché l’affaire, j’ai préféré me consacrer à des choses moins virtuelles, m’occuper de ardine, de Perline, de mon petit terrain, etc. 🙂

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
5 années il y a

tout le monde n’a pas vocation, ni la capacité et ni le souhait de devenir entrepreneur. Etre pépère et toucher son salaire à la fin du mois aussi ça a des avantages, surtout quand c’est bien payé 🙂

elman
Administrateur
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

Tout est dans vos 5 derniers mots 🙂

Mais bon, après comme je l’ai dis dans notre rubrique « Comment devenir riche », ce n’est pas en allant faire consciencieusement vos 8 heures par jour que .. vous deviendrez riche 🙂

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
5 années il y a

Tout a fait d’accord, et je continue, tout le monde ne souhaite pas devenir riche (avec plein 00000€ sur son compte en banque).
Pour certain, assurer son quotidien, pouvoir assurer l’avenir de ses enfants, pouvoir subvenir à ses besoins au moment de la retraite, pourvoir payer les frais de santés maintenant et à la retraite pour rester en bonne santé, est largement suffisant et suffit largement à leurs bonheurs.

elman
Administrateur
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

J’ai fais le calcul c’est minimum 2000€ par mois à Madagascar ce que vous listez là 🙂

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
5 années il y a

D’où la fuite de cerveau, 2000€ par mois est facilement atteignable sous d’autres cieux en restant salarié.

et, même à Mada pour les plus chanceux qui bossent dans les ONG Internationaux ou les boites types QMM ou Sherrit

elman
Administrateur
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

Donc pas grand monde n’est vraiment heureux à Madagascar. L’argent ne fait certes pas le bonheur mais on voit bien qu’il y contribue quand même hein 🙂

Et pour en revenir au sujet, à part monter sa propre activité …

Même avec ce qui est considéré comme un bon salaire à Mada on va pas loin avec ça.

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
5 années il y a

Je réitère, monter sa propre activité est géniale, peut ramener plein de sous à condition de réussir évidement :-).

Par contre, devenir chef d’entreprise nécessite des qualités et des capacités spécifique, et ça ne s’apprends pas forcement à l’école, en tout cas surtout pas dans les écoles d’informatique :-).

Donc je me répète devenir riche (tel que je le définie par ailleurs) peut être le rêve de tout le monde mais devenir chef d’entreprise pas forcement.

elman
Administrateur
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

Ce n’est pas forcément devenir chef d’entreprise.

Cultiver du riz sur 10 hectares avec un rendement de 5 tonnes à l’hectare 2 fois dans l’année peut déjà faire de vous un milliardaire 🙂

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
5 années il y a

euhh détrompez vous, gérer 10 ha équivaut à payé des ouvriers saisonniers pour le travaux de champs, ce qui implique de gérer le cash flow pour s’assurer que les ouvriers reviennent car ils ont été bien payé, mettre en place des mécanismes et/ou process contre les vols sur les champs, vendre les produits au bon prix à la fin de la recolte, s’assurer d’être payé. ça y ressemble quand même.
Pour quelqu’un qui est entrepreneur dans l’âme c’est facile et c’est naturel.
Par contre, pour d’autres ca ressemble à un parcours de combattant

elman
Administrateur
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

ah c’est sûr que c’est plus facile quand on ne voit que des solutions par rapport à ceux qui ne voient que des problèmes et qui ne se lanceront jamais 🙂

Non moi quand je me lancerai dans l’agriculture je préfère investir dans des outils, machines de préférence. On est plus au Moyen Âge 🙂

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
5 années il y a

Effectivement, je dis juste par rapport au début du thread que tout le monde n’a pas vocation, la compétence, le souhait (au choix) de devenir chef d’entreprise, peu importe les raisons, les avantages ou inconvénient d’ailleurs que peut apporter ce statut.

elman
Administrateur
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

Oui mais on peut étendre la problématique : c’est peut-être pour cela que le pays n’avance pas car les Malgaches n’ont pas la fibre d’entreprise ? Toujours bien « sécurisés » (fonctionnaires, salariés) mais esprit d’entreprise bof bof ?
Bon heureusement que ça commence à changer avec ces histoires de startups par ci par là même si, soyons lucides, il y a beaucoup de prétendants mais peu d’élus.
On se demande pourquoi les karana sont riches. Car ils entreprenent, ils bossent et ils savent vendre. Les Chinois aussi d’ailleurs.
Voila.

kof
kof
Répondre à  elman
5 années il y a

Oui mais tout le monde ne peut pas devenir chef d’entreprise ou entrepreneur. C’est un métier à part entière parmi des milliers d’autres. Il faut bien des salariés et surtout des salariés compétents sinon il va faire quoi le chef d’entreprise seul avec sa boîte. D’ailleurs les boîtes les plus en pointe, surtout dans la haute technologie, considèrent que leur véritables richesses résident dans leurs salariés. Elles font tout pour garder et débaucher les compétences. Dans ma boite il y a un service dédié à ça appelé « talent management » qui est complètement indépendant des ressources humaines.

elman
elman
Répondre à  kof
5 années il y a

D’accord mais dans tous les cas, la création d’entreprises est faible à Madagascar. Et encore, sur ce faible chiffre, combien de Malgaches qui créent ?

Donc je veux bien que la richesse soit les salariés mais sans création de nouvelles entreprises, on ira pas loin non plus : tout le monde n’a pas vocation non plus à aller chez Orange ou Telma 🙂

Vazaha be
Répondre à  elman
5 années il y a

(2000 €/ mois) : Déjà que c’est le minimum pour la France et par personne ( pas seulement le foyer) donc oui pour une famille à Madagascar dans une moyenne de 4 membres…

elman
Administrateur
Répondre à  Vazaha be
5 années il y a

Oui pardon c’est bien cela, je pensais bien à une famille de 4 personnes par exemple à Madagascar.

justice-madagascar.org
justice-madagascar.org
5 années il y a

l’article paru sur l’express
comment image

justice-madagascar.org
justice-madagascar.org
Répondre à  justice-madagascar.org
5 années il y a

vu sur les nouvelles
comment image

erik13
5 années il y a

du vécu: j’ai fais un truc en freelance pour quelqu’un en Suisse une fois! Bien payé, le type était très correct et humain. Une fois on a eu une conversation où il m’a dit: ici en Suisse je payais un gars 10 fois plus que vous alors qu’il n’en faisais même pas plus que vous faites! La réponse est donc facile…

kof
kof
5 années il y a

Rien à foutre de ce genre de plainte. Il y a une vie derrière un informaticien, souvent une famille. Il va là où il trouve de meilleures opportunités pour faire vivre sa famille. Point. Les pays soi-disant victimes de ce pillage (Mada en tête donc) n’ont qu’à se bouger le cul pour garder leurs cerveaux. Le monde est devenu un vaste marché où la concurrence est reine, y compris et surtout au niveau des travailleurs. Il faut arrêter de chialer et de toujours accuser les autres.

Vazaha be
Répondre à  kof
5 années il y a

Tout à fait d’accord et combien gagne-t-il par mois ce Jean-Luc Rajaona ?

elman
Administrateur
Répondre à  Vazaha be
5 années il y a

Ça je lui ai jamais demandé 🙂

Par contre sa SSII Ingenosya marche bien.

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
5 années il y a

Celui de son Frere Thierry est largement plus bankable. mais c’est vrai ce n’est pas dans l’IT, mais dans le consulting

elman
Administrateur
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

Ah c’est son frère Thierry Rajaona FTHM ?

Vazaha be
Répondre à  elman
5 années il y a

Ouais ce n’est pas en payant les salariés au lance-pierre qu’ils vont restés. Et c’est légitime pour tout être humain sur cette planète d’aller voir ailleurs quand on se ressent exploité.
De plus, si un salarié est mal payé (minimum syndical, j’entends) mais qu’il a un bon environnement: il peut resté donc …

elman
Administrateur
Répondre à  Vazaha be
5 années il y a

L’un des problèmes à Mada c’est l’argument du low-cost. C’est à double tranchant. Ok on attire des étrangers mais du coup celui qui décroche le contrat il gagnera pas tant que ça. Et du coup ne pourra pas se permettre de surpayer ses employés, sans oublier les impôts qui se gavent etc.
Bref, vaste débat. Après on atteint les limites du low cost aussi, tu veux radiner sur le prix, tu auras la qualité correspondante.

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
5 années il y a

A ce jour, le choix Madagascar s’effectue principalement grâce au cout d’une ressource (poste de travail+connexion+management+Salaire …) .
On a installé il y a quelque année un centre d’appel monétique africaine pour une banque et Madagascar a été choisi car le coût d’une ressource malgache était 2 fois moins cher qu’un autre pays d’Afrique équivalent (francophone) après benchmark.
Mada coutait 150$ par jour en 2013

elman
Administrateur
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

Tiens, là je viens de mettre à jour mon profil et mon coût journalier : 700€ 🙂

150 donc pour Mada alors que c’est toujours moi, avec les mêmes compétences, aptitudes ..

Bref.

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
5 années il y a

Attention nuances,
1- je parle ici de poste de tele-conseillers donc moins qualifié, même si les profils avaient pour la plupart un Master en Français, droit ou autres

2- 150$ c’est tout inclus, dont les managements qui ne produisent pas directement mais qui encadrent, contrairement à vous ou les 700€ vont directement dans votre poche minoré par les impôts.

elman
Administrateur
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

Et ceux qui appellent ils étaient en France ou en Afrique ?

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
5 années il y a

Ceux qui appellent étaient les détenteurs de cartes bancaires africains de la banque. donc ils appellent principalement d’afriques, mais peuvent appeler de partout dans le monde s’ils sont en déplacement.

elman
Administrateur
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

Ok

Ralek
Répondre à  elman
5 années il y a

On ne dit plus SSII, on dit ESN 😀

elman
Administrateur
Répondre à  Ralek
5 années il y a

Ah oui effectivement, depuis 2013, j’étais déconnecté 🙂

Ralek
Répondre à  elman
5 années il y a

Je vous taquine hein!! 😀 C’est le terme officiel du J.O, mais c’est toujours pas rentré dans les habitudes! SSII restera encore longtemps dans les mœurs!

zo.zefa
zo.zefa
5 années il y a

Le problème de fuite de cerveaux ne se pose même pas, c’est un fait. Il y a eu, il y en a et il y aura toujours des cerveaux partout où l’on va.

Côté « philo…logique » : Dire qu’il y aura pénurie, c’est se mettre tout de suite du côté intellectuellement pauvre. Pensez à vos parents, à vos enfants, à vous même (yc Goticom) on a tous AU MOINS un talent caché. N’en déplaise à nous trop ‘numérique’, ça fera pschitt tôt ou tard, et on va revenir (sans toutefois renier l’informatique, l’automatique et le virtuel) à ce qui est physique et palpable.

Côté « sosy »,comment, en effet, rester dans un pays pas encore riche alors qu’il y a des ‘meilleures opportunités’ ailleurs (par rapport à quoi? et pendant combien de temps?) ?
La question économique aura toujours raison de l’intellect.

Après il y a toujours les ‘autres qui vivent ou qui reviennent au bled’ et qui font des trucs bien et..
La question qui se pose à la fin sera: « qu’est ce que j’ai fait de bien pour moi, ma famille, pour la société en général et pour l’humanité en particulier? »

L’humanité est riche et nous vivons 70 à 100ans. A nous de choisir à quoi on pense.

elman
elman
Répondre à  zo.zefa
5 années il y a

ça me rappelle la bulle dans les années 2000 : tout le monde s’est bien gavé et puis soudain psschhh 🙂

La on revit la même situation donc autant en profiter tant que ça marche ? Tout en en tirant les leçons évidemment, comme vous dites en s’occupant par exemple et en parallèle de ce qui est un peu plus physique. Bah les 10 hectares de plantation de riz tiens 🙂

Oui on va tous crever, ça c’est sûr 🙂 Autant laisser une bonne empreinte.

ANdy
ANdy
5 années il y a

Justement, le gars là qui parlent beaucoup trouvent anormal que des gesn sous-payés trouvent mieux ailleurs.

C’est une logique de base, tu veux garder tes employées, regarde-les comme des égaux, des êtres humains, arrête de t’engraisser dessus et donne leur les moyens de progresser : salaire, conditions, environnemnt.

elman
Administrateur
Répondre à  ANdy
5 années il y a

Mouais. Dès fois tu t’occupes tellement bien d’eux aussi, tu les formes, tu les traites bien

… et ils se barrent en créant une boîte totalement copié-coller sur la tienne.

C’est pas le monde des bisounours à Mada.

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
5 années il y a

Ah ! ça par contre c’est typiquement Malgache, si vendre des frippes marchent tous le monde devient fripier (euh ça se dit ?).
Ce qui serai juste par rapport à ça c’est de mettre en place dans les contrats des clauses de non concurrences et/ou de non détournement de clientèle au cas ou la personne quitte l’entreprise. Et pour ce qui est des formations octroyées, l’obligation de les rembourser si le salarié quitte l’entreprise avant un délai convenu.
Si le Goticom veut faire avancer les choses, ils devraient militer pour ça plutôt que de mettre la pression sur l’ambassade de France afin d’interdire le départ des jeunes.
Ceci étant la justice à Mada est ce qu’il est aujourd’hui que je ne suis pas sure que si quelqu’un porte plainte pour violation de contrat la décision serai équitable sans backchich

elman
Administrateur
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

Les tribunaux malgaches sont toujours quasiment systématiquement du côté des salariés.

Vos clauses de non concurrence et de formation à payer (déjà testés) ne valent rien ici car bizarrement, ils ont toujours le cousin d’un beau-frère à Tantine qui bosse à Anosy donc vous l’avez dans le c** sauf si vous aimez vivre dans l’incertitude.

Bref moi pour le moment je préfère l’auto-entreprise, je fais tout moi-même (même le café) et pas de mauvaise surprise à l’arrivée, si ça ne marche pas je ne pourrai que m’en prendre à moi-même 🙂 Mais bizarrement je gagne beaucoup plus que si j’employais 20 personnes.

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
5 années il y a

La justice malgache, c’est un vaste sujet et mérite un ou plusieurs tribunes. Je ne sais pas si la médiatique présidente du SMM est sur Actutana, car elle pourrai nous éclairé sur les vérités et les fantasmes concernant leurs métiers.

Ralek
Répondre à  elman
5 années il y a

Euh, c’est pas qu’à Mada ça!
Justement, beaucoup de SSII en France de taille humaine voire moyenne ont été créés par des anciens de grosses pointures (Alten, Altran, Capgemini, etc.).

elman
Administrateur
Répondre à  Ralek
5 années il y a

En France j’ai vu un petit malin essayer de bricoler les clauses de son contrat. Il l’a senti passer.

Ralek
Répondre à  elman
5 années il y a

C’est un petit monde, mine de rien, vous pouvez vous griller assez rapidement en cas de connerie!

angelikademada
angelikademada
5 années il y a

Ne nous faisons pas d’illusions car à mon humble avis ces membres du Goticom se prennent pour le nombril du monde car il y a bien plus de français et non des moindres qui s’exilent à l’étrangers que de malgaches qui fuient ce pays qui n’a pas d’avenir.
http://www.gauchemip.org/spip.php?article20153

elman
Administrateur
Répondre à  angelikademada
5 années il y a

Attention on parle ici de main d’oeuvre qualifiée, pas de touriste sac à dos.

ramatoa
ramatoa
5 années il y a

ils sont fou dans leur idée, ils ne voient pas la difficulté que les employés locaux malgaches vivent aux misérables salaires qu’on leur paye. Et en plus avec l’insécurité qui règne dans le pays, et quand il y a des « ratsy saina » qui te voient ou entend que tu es bien payé, aisé ils viennent te braquer, gaspiller ta vie. Pourquoi demander à la France une idée pareille, pff

Vazaha be
5 années il y a

Le Goticom, c’est du genre  » on vous paie le SMIC, strict minimum légal et syndical comme ça vous ne payez pas d’impôt, etc. Donc (sous-entendu) vous pouvez nous remercier de vous exploiter « . Et puis le discours  » Malgré l’accord […] Il semble que la France […] autorise ce pillage… » : Le cestpasmafaute. En attendant, c’est les patrons français qui profitent de ces jeunes qui sont prêts à voir et avoir de meilleurs horizons 😉

F
F
5 années il y a

« # Le Goticom suggère entre autre au consultat de france de restreindre l’octroi de visa pour ses professionnels de la technologie de l’information… »

Ne serait-il pas plus efficace de traiter le « problème » en local ?
Par exemple en ne formant plus d’ingénieurs en NTIC ?
Plus besoin de demander de l’aide à l’ex-colonisateur !

elman
Administrateur
Répondre à  F
5 années il y a

Deconnez pas, je pense lancer mon école à mon retour.

Elle sera très simple mon école, elle apprendra juste à dire « Bonjour, que puis-je faire pour vous, merci, au revoir ».

Carton assuré. Je pense que je deviendrai très riche, 26 millions de clients !

feng.chou
feng.chou
Répondre à  elman
5 années il y a

Et à la cafétéria de votre école :
Un café 1000 AR
Un café azafady 800 AR

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
5 années il y a

Il y a une petite jeune de 20 ans (MAtinà /E-Saina) viens de creer une école à Mada. C’est un projet qu’elle a porté lors du startup de JPM en france. La formation est gratuite , elle cherche les entreprises qui vont embauchés ses étudiants et c’est l’entreprise qui paye la formation. En contre partie le jeune a l’obligation de travailler directement pour l’entreprise qui l’a parrainé pendant X-années défini dans le contrat. .
D’ailleurs elle viens d’être selectioné par Yann Arhtus Bertrand pour son prochain documentaire « WOMAN » qui sortira au prochain festival de cannes

elman
elman
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

C’est pas mal ça..

L’entreprise pourrait même éventuellement donner un petit quelque chose à l’étudiant pendant sa formation.

feng.chou
feng.chou
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

J’espere que le business model est plus complet que celui que vous décrivez, car tel quel c’est une copie très partielle du modèle de formation en alternance.
Le modèle français, déjà la version châtrée du modèle allemand n’est pas idéale mais telle qu’elle est très appréciée par toutes les partie prenantes.
Le paramètre le plus important est que les entreprises sont consciente de faire un investissement qui va durer 2 à 3 ans pour avoir un individu qui correspond à ses besoins.
Et les entreprises savent pouvoir compter sur des structures académiques capables de dispenser des cours théoriques au top des connaissances.
Et le contrôle est tripartite, syndicats d’ebtreprises, comission nationale des titres, et enseignants.
Les entreprises payent les alternants, et les syndicats professionnels payent les cours théoriques.
L’embauche après diplôme de l’alternant n’est pas obligatoire de la part de l’entreprise…

rnaivos
rnaivos
Répondre à  feng.chou
5 années il y a

Je ne connais pas les détails complet du business model, mais elle viens juste de commencer cette année. J’imagine qu’elle prévois déjà le coup d’après si les gens voient que ça marche, les petits malins n’hésiterons pas de copier/coller ce qu’elle a initié.

elman
Administrateur
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

Bien sûr que ça copie-collera.
Et bien sûr aussi que ça tirera les prix vers le bas.
On est à Mada.

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
5 années il y a

Oui mais c’est quand même un metier de service ou la qualité prime sur le prix. Donc si elle arrive à garantir et à maintenir la qualité des services qu’elle rend, elle n’aura pas trop le temps s’en inquieter

jean-Marc Rolland
Répondre à  elman
5 années il y a

je confirme … créons l’école du sourire comme au Japon 🙂

rnaivos
rnaivos
Répondre à  F
5 années il y a

Je crois qu’ils (GOTICOM) ont commencé avec l’EISTI.
Mais au delà du Goticom, le pire pour un pays est de subir la fuite de cerveau des gens formés dans les ecoles et universités publiques, car c’est comme si l’état a investi à perte sur ses gens.
Il faudrait faire respecter les engagements decenale signé par les boursiers (et qui existe déjà). Et c’est là que le consulat français pourrait peut être aidé, en exigeant un sauf conduit pour ceux qui veulent partir.
Le sauf conduit pourrait être obtenu après expiration de l’engagement decenale ou en remboursant les frais de formation payé par l’état.

rnaivos
rnaivos
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

@feng.chou
tiens

Par exemple en ne formant plus d’ingénieurs en NTIC ?

c’est un lapsus ou c’est vraiment le sens de que vous voulez dire ?

feng.chou
feng.chou
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

Autre formulation : si plus aucun ingénieur n’est formé à Madagascar, il n’y aura plus de fuite de cerveaux…

elman
Administrateur
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

Dans les années 60 c’était comme ça je crois

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
5 années il y a

dans la même ordre d’idée, à la fin des années 80, l’ambassade ne delivrais un visa étudiant qu’avec l’attesation du service national.
Mais après il était de notoriété publique que la majorité des Fils et Filles de partait quand même sans avoir effectué le dit service :-).

Ralek
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

Les grandes écoles publiques françaises font ça (ENA, Saint-Cyr, etc.). Ils doivent servir l’état pendant un certain nombre d’années. Sinon ils remboursent leur scolarité.

feng.chou
feng.chou
Répondre à  Ralek
5 années il y a

C’est le cas pour l’X, l’ENTPE, les écoles des services de santé militaires… et d’autres.
L’inconvenient est que les bases de données sont de plus en plus interconnectées.

elman
elman
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

dans la mondialisation effrénée où nous vivons, ces méthodes me semblent un peu dépassées.

Non, il faut être compétitif et puis point barre comme dirait l’autre.

Et puis comme je l’ai dis dans une autre chronique, la majorité de la diaspora ne rêve que de revenir à Mada.

C’est la création de ce cadre attractif qu’il faut améliorer, pas empêcher les gens de circuler et de s’installer là où ils veulent.

Tenez moi par exemple, je pourrai facilement être à 700€/jour en France mais ça ne m’intéresse pas, je ne suis pas chez moi 🙂

Ralek
Répondre à  elman
5 années il y a

Oula! Il y a une différence entre votre TJ et ce que vous touchez réellement. Je connais de freelance qui facturent plus de 2 fois que ça leur TJ, mais qui avec les cotisations, les charges, la sécu, les trucs et bidule… Empochent en NET moins de la moitié.

elman
elman
Répondre à  Ralek
5 années il y a

Ne vous en faites pas, je sais comment ça marche 🙂

je ne fais pas partie de la génération chiffre d’affaire = bénéfices

Ralek
Répondre à  elman
5 années il y a

Je m’en doute que vous savez comment ça marche. 😀 vous êtes du même monde que moi.
C’est plus pour ceux qui ne connaissent pas ce monde qui vous lisent ici!
C’est assez trompeur quand même 😀

elman
Administrateur
Répondre à  Ralek
5 années il y a

Mais ça reste attractif 🙂

Ralek
Répondre à  elman
5 années il y a

C’est sûr que vous êtes reconnu et payé à votre juste valeur! et non exploité! Quoique, certaines SSII se font bien plaisir même en France.

kof
kof
Répondre à  Ralek
5 années il y a

Je connais de freelance qui facturent plus de 2 fois que ça leur TJ

Hmm ! Et les clients ils achètent ? Généralement ils connaissent le niveau des prix pour une prestation et en plus ils font jouer la concurrence.

feng.chou
feng.chou
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

Au nom de quel principe le consulat de France devrait gérer ce genre de visa, et les services français gérer l’engagement de retour au pays des étudiants diplômés ?
Vous n’ignorez pas que la gestion des visas par le consulat de Tana coûte la peau du bas du dos !!!

elman
elman
Répondre à  feng.chou
5 années il y a

Vu que TLS s’est généralisé à l’échelle mondiale c’est que ça doit être intéressant pour eux 🙂

kof
kof
Répondre à  elman
5 années il y a

C’est clair ! C’est une affaire qui marche. Un business juteux 🙂

kof
kof
Répondre à  feng.chou
5 années il y a

C’est une boite privée qui gère les visas pour le consulat à Tana maintenant : TLS Contact. Le consulat ne fait qu’ instruire les dossiers recevables. Je suppose que c’est pour réduire les coûts car la société prélève des frais de service pour toute demande de visa.

kof
kof
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

Pourquoi le « mais » ? Ça réduit les coûts ça non ? 🙂

F
F
Répondre à  kof
5 années il y a

Il n’empêche que la somme demandée a un malgache pour simplement déposer une demande de visa est une décision d’énarque totalement à la masse et ignorant des réalités.

elman
Administrateur
Répondre à  F
5 années il y a

Ça va, 100 000 ar c’est pas la mer à boire ?

kof
kof
Répondre à  F
5 années il y a

Il faut bien quelqu’un pour décider cette somme. Et tant qu’ à faire je préfère que ce soit un énarque.

rnaivos
rnaivos
Répondre à  kof
5 années il y a

>Au delà du coût, c’est aussi motivé les agents consulaires en leur dédiant que les tâches intéressantes et en déléguant à un prestataire les tâches ingrates

kof
kof
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

Je ne pense pas que la motivation des agents entre en ligne de compte non. Pas de cette façon-là en tout cas. C’est juste une grande tendance de l’administration depuis quelques années. Externaliser ce qui peut l’être, user et abuser des CDD etc… Le tout pour minimiser l’embauche de fonctionnaires et leurs emplois à vie. Et tenir par la même occasion les promesses électorales de baisser le nombre de fonctionnaires. Il y a toujours autant de boulots pour l’administration, sinon plus, mais officiellement le nombre de fonctionnaires baisse.

Dans le cas des visas, l’operation se double de réelles économies pour l’état français car non seulement le traitement des dossiers est en partie assumé par le demandeur mais en plus la boîte peut facturer à l’état français des coûts moindres par dossier traité car je suppose qu’une partie de son personnel est locale donc payée selon les standards locaux.

Anonymous
Anonymous
5 années il y a

Resaka tolotra sy tinady io ka! Dia miampy fitiava-tanindrazana kely ihany koa.
Ampianaro fitiava-tanindrazana dieny mbola kely ny zaza malagasy: ataovy latsaka ao antsainy hoe aleo miasa tany (angandy) ao amin’ny tanin’ny tena toy izay manisa vola any amin’ny tanin’ny olona.
Raha ho ahy manokana, tsy misy hanomezako tsiny an’ireo izay mandeha satria ny any amintsika izao efa samy manavotra ny ainy, sy ny fianakaviany.
Raha mijery ny fanaon’ny maro ao amin’ny « GOTICOM » kosa dia hita hoe ngeza be ny tombony alainy ao andamosin’ny mpiasa madinika: izay izany ny azy ny fitiava-tanindrazany.
Efa niasa tao amin’ny Ingenosya ihany koa aho ka toy izao ny fandehany tamin’izay: raha mikarama 1.000.000 Ariary ianao dia mizara roa ny fomba anomezana an’io karama io anao. Ny ampahany voalohany dia karama amin’ny maha « salarié » (misy fiche de paie, misy CNAPS: 300 000 Ariary), ny ampahany faharoa dia karama amin’ny maha « consultant » (asaina manao NIF / Stat ianao dia iny no anomezana ny karamanao: 700 000 Ar). Ilay ampahany amin’ny karama « salararié » dia kely kokoa raha ampitahaina amin’ilay karama « consultant » fa ny vola raisinao mitovy amin’ny nifaranarahana ihany.
Ny olana hitako amin’ilay izy dia: kely kokoa ny vola miditra any amin’ny fanjakana, kely ihany koa ny cotisationi cnaps anao (kely ny apahany aloan’ny mpampiasa). Ianao etsy ambadika mandoa hetra manokana amin’ny maha « consultant » anao.
Raha fintinina dia na ry zalahy mpampiasa aza tsy tia tanindrazana.
Tsy mahagaga ny bandy kely raha lasa vao misy misarika.

elman
elman
Répondre à  Anonymous
5 années il y a

optimisation fiscale daholo zany ary tant que c’est pas illégal inona moa ny problème ? 🙂

Na kely kokoa ary no miditra any amin’ny fanjakana, au moins efa misy miditra, comparé aux millions d’informels dans ce pays.

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
5 années il y a

tsy ny fanjakana irery no voa an! na ilay mpiasa ary voa koa, satria ny retraite any aoriana (raha hijanona ho mpiasa foana 😉 ) dia ilay ampahany kely fotsiny no miditra anaty kaonty …

ka tsy mahagaga raha mitsoaka ny kilonga raha vao mahazo traikefa dia avy eo zareo mitaraina 🙂

nolazaiko tary ambony tary ankolaka io resaka io t@ izaho naika hiasa t@ orinasa membre Goticom.

elman
elman
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

fa ianareo nga mihevitra fa ahazo retraite tsara ra miasa privé ? Ra mikarama 1 000 000 ar par mois hoatra, hoatrinona ny retraite ? Misy retraité @ privé gasy afaka manao vavolombelona ve azafady, hoe otrinona zao ny retraite ny ?

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
5 années il y a

eo indrindra isika, raha tena te hitazona ny mpiasa izy afaka manokatra retraite privé « Funrenco », Assurance vieillesse Havana/Aro. azony asiana condition io hoe raha tsy miasa X ans aminay dia foana toy ny tsy misy io retraite prive / assurance io …
Raha ny hitako sy voalaza etsy ambony dia mijanona ho « outil de production » ny mpiasa ka ampiasana ny optimisation fiscal, fa ny resaka humain tena tsy misy.

elman
elman
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

je pense que les grosses entreprises peuvent se permettre ce genre d’extras : les Orange, Telma, etc. Ostie aussi par exemple a un gros programme de fidélisation de ses employés.

Mais par contre pour les jeunes entreprises, en mode startup par exemple, n’y pensez même pas.

Et c’est tout ça que le salariés à Mada ont du mal à comprendre : « aiza ny avantages aloa » ?

Heureusement qu’il y a une jeune génération qui commence à comprendre qu’il faut bosser d’abord et s’enlever les doigts du nez pour que ça fonctionne.

Et pour conclure, même pour ceux qui n’ont pas la fibre entrepreuneriale, je les invite quand même à analyser sur par exemple 1 milliard ar de chiffre affaire, combien le chef d’entreprise gagne réellement s’il marche dans les clous.

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
5 années il y a

Primo quand on parle d’Ingénosya c’est une boite qui à 20 ans, je ne crois pas que c’est encore une startup. Une boite qui a 20 ans et qui a 30% de turn over soit c’est son modèle economique, soit il y a un vrai problème ailleurs. Car ce n’est pas tout ceux qui quittent la boite qui partent à l’étranger

Secundo, C’est la loi de l’offre et de la demande, dans un premier temps le salarié a besoin de bosser car sans experience, il rentre dans votre entreprise et accepte vos conditions, quand il acquiert cet experience et que plus rien qui le retiens ( salaire de misere ), il va s’offrir au premier venu et ainsi de suite.

elman
elman
Répondre à  rnaivos
5 années il y a

Oui c’est pour ça que je dis bon courage à Jean Luc car moi perso, j’ai plus envie de m’emmerder avec ça 🙂 SI c’est pour se réveiller tous les matins en pensant à toutes ces difficultés managériales à gérer, non merci. D’où mon projet de 10 hectares entièrement automatisé, sécurité 2.0 et roule jeunesse. Argent facile, moins d’emmerdes humains.

Anonymous
Anonymous
Répondre à  elman
5 années il y a

Ekena tsara ilay « optimisation » ka, ary tsy « illégal » araky ny filazanao fa « un peu malsain » raha ny hevitro. « Malsain » satria ny fanjakana sy ny mpiasa no maty antoka amin’ilay izy. Ny mpampiasa no mahazo tombony: « tout benef » ho azy ilay optimisation. Dia araky ny lazainao hoe, na kely aza ny « retraite » dia mba efa misy aza izany koa, raha ampitahaina amin’ireo « informels » tsy misy mihintsy.

elman
elman
Répondre à  Anonymous
5 années il y a

Quand vous verrez un capitalisme « sain » vous nous préviendrez 🙂

Sinon il faut remettre le communisme de Didier Ratsiraka, mais bon, on a vu les résultats, c’est pas terrible non plus.

Et puis le vrai problème c’est : où vont les impôts ? Que font-ils avec ? A part les gony en chambre où est le service public ? La sécurité ? Les routes ? Les infrastructures ? La santé ?

En France je suis taxé à 25% sur mes revenus : je paie sans discuter tous les mois car je sais exactement où ça va : santé, sécurité, belles routes, belles infrastructures ..

C’est comme ça que ça marche.

Anonymous
Anonymous
Répondre à  elman
5 années il y a

C’est noté. Mais dommage que je ne puisse pas m’autoproclamer ni « sain » ni « saint ».

Mais au final, le vrai problème c’est tout le système alors?? Donc HFI, on a besoin de toi là.

Rien que le fait de savoir que leurs impôts sont utilisés à bon escient peut inciter les cerveaux à risque de rester au pays alors !

Sauf que tout le monde sait bien comment ça marche, mais pour l’instant tout le monde constate que tout le monde est égoiste (dans le sens je pense qu’à moi): que ce soit les intellectuels qui sautent sur la première opportunité qui se présente ou que ce soit les « GOTICOM » qui maximisent leur bénef.

elman
elman
Répondre à  Anonymous
5 années il y a

# Rien que le fait de savoir que leurs impôts sont utilisés à bon escient peut inciter les cerveaux à risque de rester au pays alors !

Les politique n’y pensent pas mais c’est exactement ça.

Si je vois par exemple que les impôts locaux que je paie contribuent à améliorer l’évacuation des eaux, que les « lala-kely » deviennent jolis et fonctionnels, que le comité villageois veille à la sécurité, que des lampadaires sont installés un peu partout pour réduire l’insécurité, que des bacs à ordure sont installés, etc. vous pensez que je rechignerai à payer ces impôts ?

La suite en .. 2023 🙂

kof
kof
Répondre à  elman
5 années il y a

Quand vous verrez un capitalisme « sain » vous nous préviendrez

Le capitalisme sain c’est comme les guerres propres. 🙂

F
F
5 années il y a

Juste pour les fanatiques de la langue de Chat Qui Expire…

Our Corporate Objectives

Customer loyalty
We earn customer respect and loyalty by consistently providing the highest quality and value.

Profit
We achieve sufficient profit to finance growth, create value for our shareholders and achieve our corporate objectives.

Growth
We recognize and seize opportunities for growth that builds upon our strengths and competencies.

Market leadership
We lead in the marketplace by developing and delivering useful and innovative products, services and solutions.

Commitment to employees
We demonstrate our commitment to employees by promoting and rewarding based on performance and by creating a work environment that reflects our values.

Leadership capability
We develop leaders at all levels who achieve business results, exemplify our values and lead us to grow and win.

Global citizenship
We fulfill our responsibility to society by being an economic, intellectual and social asset to each country and community where we do business.

C’était le credo de deux jeunes ingénieurs fous qui ont créé un empire.
Devinez qui ! 🙂
Mon gamin (le zanatany) a basé sa philosophie d’entreprise sur quelques uns de ses objectifs.

rnaivos
rnaivos
5 années il y a

Pour ceux qui sont en France et qui s’intéresse à ce sujet, le JPM (Junior pour Madagascar) organise une conférence « Comment entreprendre pour Madagascar depuis la France ». Un des intervenant et le DG d’Etech Consulting employant quelques centaine d’informaticiens sur place.

Conference
Comment entreprendre pour Madagascar depuis la France
Mercredi 20 mars 19h-20h
Espace Bernanos
4 rue du Havre Paris 09

rnaivos
rnaivos
3 années il y a

Tiens l’incendie d’OVH a quand même servi a quelque chose. Je viens de redécouvrir cette tribune ça date d’il y a bientôt 3ans

C’était le temps où était heureux de vivre à Mada

Tenez moi par exemple, je pourrai facilement être à 700€/jour en France mais ça ne m’intéresse pas, je ne suis pas chez moi

et moi je m’accrochai a mon CDI par peur d’entreprendre.

et Kof encore actif sur Actutana

Comme quoi le monde bouge et seul un imbecile ne change jamais d’avis.

elman
Administrateur
Répondre à  rnaivos
3 années il y a

Absolument. Et peut-être dans quelques années, je re-changerai d’avis de nouveau. Quel luxe de pouvoir changer d’avis et d’aller où on veut dans un monde aussi vaste.

rnaivos
rnaivos
Répondre à  elman
3 années il y a

Quel luxe de pouvoir changer d’avis et d’aller où on veut dans un monde aussi vaste.

Effectivement, malgré que ces derniers temps c’est un petit peu compliqué. Vivement les vaccins pour qu’on puisse passer à autre chose

Fil info

Voir d'autres articles

Vos réflexions

Veuillez autoriser les annonces sur notre site

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. La publicité permet de financer notre site.

129
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x