Kemi Seba : ils ne l’ont pas oublié, kay

Kemi Seba perd définitivement sa nationalité française
Kemi Seba, de son  état civil Stellio Gilles Robert Capo Chichi

Gné ? C’est qui Kemi Seba ? On en a déjà un peu parlé sur actutana, c’est donc ce monsieur ouvertement « panafricain »… en guerre ouverte contre son ancien colonisateur qu’est la France.

Le problème c’est que M. Kemi Seba, de son  état civil Stellio Gilles Robert Capo Chichi, est de nationalité française. Et plus précisément binational, franco-beninois.

Kemi Seba : de nationalité française par filiation

On précise d’emblée que Kemi Seba était de nationalité française par filiation. Et non pas affiliation à la Cnaps ry manam-pahaizana isany a 🤣 . Ses parents ont obtenu la nationalité française il y a quelques années, par naturalisation. De surcroît, M. Seba est né à Strasbourg.

Pourquoi « était » de nationalité française ? Car par un simple décret paru le 8 juillet 2024 au Journal officiel, l’État français lui a donc retiré sa nationalité française.

Un décision prise en très haut lieu du fait de son comportement et de ses multiples agissements ouvertement anti-français 😳

décret du 8 juillet 2024 portant sur le retrait de nationalité française de Kemi Seba

Cette situation est devenue possible du fait de cette binationalité. Il aurait seulement été de nationalité française, celle-ci n’aurait pas pu lui être retirée.

La loi française interdit effectivement de rendre quelqu’un apatride, c’est à dire sans plus aucune nationalité.

Mais cette perte de nationalité française ne devrait pas déranger M. Seba puisqu’au mois de mars dernier, il avait de lui-même brûlé ce qui semblait être son passeport français.

Pour venir en France à l’avenir, il devra donc dorénavant venir faire la queue et quémander un visa à l’ambassade de France au Bénin.

Malheureusement, au vu de ses antécédents, cela risque d’être maintenant un peu compliqué pour lui d’obtenir un visa Schengen 🤣

Quel rapport avec les endémiques ?

Mais au fait, pourquoi on parle de Kemi Seba sur actutana ? Car il y a quand même quelque chose dans cette histoire qui pourrait potentiellement concerner les endémiques.. et plus particulièrement notre Cédric Nouzalon national.

Ce qu’il faut retenir dans cette affaire c’est que même un Français par filiation, comme Kemi Seba donc, peut perdre cette nationalité française si un certain nombre de conditions sont remplies. Lesquelles ? Celles-ci :

Conditions pour perdre la nationalité française

Perd la nationalité française celui qui :

– a la nationalité d’un autre État

– se comporte comme un citoyen de cet État

– a commis des actes contraires aux intérêts de la France

Donc si par filiation ça peut-être éjecté de cette manière, par naturalisation on en parle même pas, ce sera une formalité encore plus simple 🤣

« a commis des actes contraires aux intérêts de la France » : les îles Éparses font partie des intérêts de la France et partant de là, zay, vita kabary, oubliez.

Qui plus est quand on affirme publiquement que la nationalité française c’est juste « un petit papier de 8 cms« ..  auquel on y tient quand même un peu puisqu’on ne l’a pas rendu cette nationalité française quand on accédé sur le seza suprême ?

Bah oui, les enfants sont français maintenant, leur nationalité ils la gardent peu importe ce que Papa fera non ? …

Enfin, à vérifier quand même, car si plus tard ils demandent un certificat de nationalité française alors que Papa ne l’est plus, ça risque d’être rock’n’roll pour eux 🙂

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ravste
ravste
7 jours il y a

excellente analyse comme d’habitude!

Fil info

Voir d'autres articles

Vos réflexions

Veuillez autoriser les annonces sur notre site

Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. La publicité permet de financer notre site.