C’est compliqué une base de données

Non mais ataovy sérieux ram’s a 😳 Any zay Gustave eee.. (Flaubert)

Gné ? Politique, élections encore ? Euh oui, indirectement pour cette fois-ci, aujourd’hui je vais plutôt parler de la problématique des bases de données en général.

Et disons le de suite, c’est vraiment un métier à part ! Pour ma part, même si j’ai des connaissances avancées en la matière, je suis encore loin d’être un spécialiste/expert dans le domaine. Dans mon job, j’ai déjà côtoyé des vrais experts dba, et je peux vous garantir que ces types sont des extra-terrestres, si si !

Une base de données repose tout d’abord sur l’unicité de chaque ligne dans cette base. Et comme par hasard, on en arrive encore à notre fameux identifiant unique. C’est une séquence, une clé générée automatiquement qui garantit que chaque ligne est vraiment unique.  Cette clé peut-être de différente nature, le plus simple étant un nombre croissant, première ligne =1, deuxième ligne=2 , etc.  mais ça peut être aussi une clé beaucoup plus complexe. Mais dans tous les cas uniques.

Le problème est que nous pouvons avoir 2 lignes avec des données complètement identiques, MAIS avec une clé différente. Et le souci, nous le verrons plus bas, ce n’est pas forcément une erreur.

Donc dès le départ, si l’architecture de cette base de données n’a pas été mûrement réfléchie, ça peut potentiellement provoquer des catastrophes industrielles ! Et l’autre problème c’est qu’avec le temps, une base de données ça continue de vivre. On peut y ajouter de nouvelles données, en supprimer, modifier des données existantes et chaque opération c’est la porte ouverte à de nouvelles catastrophes si mal réalisée.

C’est exactement, dans la vraie vie, la même problématique que l’État civil : il y a des naissances, des décès, des changements de noms, etc. Donc des modifications en permanence, avec toujours ce souci premier d’unicité : même s’il y a 100 personnes qui portent le même nom/prénom (Cédric Martin au hasard), ces 100 Cédric Martin ont chacun leur identifiant unique dans la base de données de l’État civil.

Vous me direz il suffit de prendre le numéro de CIN pour l’État civil ? Bah non, un enfant qui vient de naître n’a pas de numéro de CIN 🙂 Donc imaginons qu’il y a eu 100 Cédric Martin qui sont nés aujourd’hui, ils n’ont donc pas de numéro de CIN. Donc on voit bien l’obligation d’avoir un autre identifiant unique pour chaque individu dans l’État civil, le numéro de CIN obtenu à l’âge adulte sera un simple attribut de l’individu, sans plus.

Partant de toussa, on voit clairement que si on n’a pas un registre d’État civil national propre, il est complètement illusoire d’espérer avoir des listes électorales propres.

Les listes électorales au niveau des collectivités décentralisées sont bien entendu d’autres bases de données. Mais si les choses ont été correctement réfléchies et coordonnées, ces bases de données “locales” doivent toujours être confrontées/consolidées/validées avec le référentiel qu’est notre registre national d’Etat civil sus mentionné. En clair, je ne devrais pas pouvoir m’inscrire en tant qu’electeur dans ma commune/mairie SI je n’existe pas dans le registre national d’Etat civil.

En conclusion, s’il y a des efforts à produire, ce ne sont pas sur ces listes électorales qu’il faut se concentrer.

…. mais bien sur ce registre national d’Etat civil, où chacun des 30 millions d’endemiques aura son identifiant unique.

Any zay ilay …. Geniies Prodigy eeee

S’abonner
Notification pour
guest
23 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Likely
Likely
8 mois il y a

Chapeau bas pour les créateurs des bases de données RATP, SNCF, Autoroutes etc…

snip
snip
8 mois il y a

Je vais mettre mon grain de sel la dessus car je m’y connais un peu. Il est quasi impossible de faire une base centrale qui repondra à tout.
Avant tout, il faut définir le vrai probleme : “l’authentification”. Ici on parle de la procédure pour un système (informatique ou pas) de vérifier l’identité d’une personne. Pour verifier l’identité d’un individu, il faut absolument un 3eme tier de confiance autre que l’individu concerné et la personne voulant une validation. Par exemple, on accepte que le permis de conduire soit un moyen d’authentification car on a fait confiance à un organisme qui s’appelle centre immatriculateur qu’il a fait sa due diligence et qu’il a vérifié par x moyens l’individu et en retour il a produit une carte avec un numero de permis de conduire qui fait office de moyen d’authentification. Pareil pour les carte assurance maladie, CIN, etc.
Que tout soit clair, le permis, CIN et tout autre document n’est pas votre identité, il represente seulement la preuve qu’une entité a fait sa due deligence et a affirmé que vous etes bien la personne que vous prétender. Votre identité au final, il n’y a que vous … et peut etre vos parent qui peut clamer haut et fort que c’est vous.
Le probleme à gougou c’est que personne n’a confiance en ces tiers. Les permis de conduire, carte d’electeur etc. peuvent etre généré moyennant petite somme.
Dans un monde ideal il s’agirait d’implementer en mode blockchain un systeme d’authentification multi-facteur avec echange de clé public clé privé sur un registre de l’ADN (prise de sang à la naissance) de chaque nouveau né (ca c’est dans un monde idéal )
A gougou, on peut commencer par informatiser et securiser les registres des nouveaux nés qui nous generera ce fameux clé unique. Le fait qu’on aie besoin d’une lettre d’une sage-femme ou d’un docteur , ou au pire de voir l’enfant avant de creer l’entrée dans la BD sécurise le process mais pour eviter tout suspicion, c’est la qu’on verifie ton unicité : 2 personnes peuvent s’appeler Cedric MAIS 2 personnes né le meme jour, ne peut pas s’appeler Cédric. Charge au dernier arrivé d’ajouter un autre prenom.
Vu qu’il faut que l’autorité validante (ici la commune), creer l’entrée dans une BD nationale, il ne s’agirais plus ici de delivrer seulement l’acte de naissance mais aussi un numéro d’identité Malgache unique. C’est juste un numero qui servira d’authentification et non d’identification (pas de photo). Par principe, ca doit etre un numéro confidentiel que le citoyen detient et ne partage qu’aux autres entités secondaire d’identification. Le CIN pourra rester mais restera comme le passeport, un document d’identification, ou on va vous demander le numero de citoyen lors de sa creation.
Apres , ca marche pour les nouveaux nés mais le gros du travail serais de migrer les 26 millions de babakoto existant. Pour motiver les babakotos recalcitrant, il faut faire en sorte que le numero de citoyen soit le systeme d’authetification primaire et que tout le reste sont secondaire : pas moyen de creer un compte en banque sans ce numero, ni immatriculer une voiture etc.
Imaginez ensuite un systeme electoral “informatique” qui reussi à anonymiser ce numero de citoyen et qui va verifier l’unicité du vote par un individu unique.

Snip
Snip
Répondre à  elman
8 mois il y a

Je n’ai jamais compris pourquoi on attendais 18 ans. Le risque de doublon, d’echec est juste colossale. Bon courage pour sortir le vieux livre écris 18 ans passé. Pourquoi ne pas juste immatriculer à la naissance.

snip
snip
Répondre à  elman
8 mois il y a

Dans un registre national de l’habitant. Pourquoi se compliquer la tache à ce que cette action se fasse qu’au 18 ans or on sais que le babakoto a deja acquis un certain savoir faire en fetsifetsi P* .
L’acte de naissance doit etre le systeme ultime d’identification ou l’on genere un clé unique

Rafangy
Rafangy
Répondre à  Snip
8 mois il y a

sous la royauté, tout homme valide payait des impots, la notion de homme havide etait vague, sous la colonisation, tout homme de 16 à 60 ans doit payer un impot quel qu’il soit, et la delivrance d’une cin etait conditionnée par le paiement de cet impot per capita, resultat, beaucoup de jeunes hommes n’osaient pas sortir de leur village, donc la securité etait palpable, et puis tous les gens travaillaient pour pouvoir payer ce hetra isandahy, donc une autosuffisance alimentaire

mpijery
mpijery
Répondre à  snip
8 mois il y a

Tout cela, bien qu’apparemment très complexe peut très bien être mis en oeuvre si et seulement si on en a la volonté, car si c’est en place, même l’obtention d’une copie d’acte de naissance pourrait se faire en quelques clics sans bouger de chez vous, et ça, certains n’en veulent pas car ça couperait court à leurs revenus annexes

Miserana
Miserana
Répondre à  elman
8 mois il y a

Tsy miandry courant jirama hanaikitra, machine vintage sy papier carbone ram’s dia raikitra… Any izay Rossy e.
On part de (très) loin en fait. Assurer au moins une connexion pérenne à tous les bureaux de fokontany (électrique, informatique, routière…et neurologique)

mpijery
mpijery
Répondre à  Miserana
8 mois il y a

La dernière fois que j’ai tapé sur une machine à écrire, je m’amusais à refaire mes “polycopies” en ajustant les textes comme dans les journaux 😛
C’était vers 88-89 🙂

Rafangy
Rafangy
Répondre à  mpijery
8 mois il y a

on est à gougouland, si ailleurs, l’informatique sert à simplifier beaucoup de choses, ici, c’est l’inverse: on a toujours saisi les listes electorales avec les machines à ecrire, mais jamais, au grand jamais il n’y a pas eu de doublons ni de treizlons, oui, les erreurs de frappe existent mais ces erreurs n’affectent pas les liste electorales, par ex le secretaire tape “rakoto, mais sur la feuille, c’est rajoto

Snip
Snip
Répondre à  Miserana
8 mois il y a

On peut eventuellement resoudre le probleme d’internet par du Edge Computing. Au lieu d’un serveur national que les communes utiliseraient directement. Ils publieront d’abord dans un device/serveur local. Puis chaque samedi, un gus emmene le device dans un lieu connecté pour synchroniser. Bien sur , il faut de la volonté.

Snip
Snip
Répondre à  elman
8 mois il y a

C’est ce qui arrive quand vos dirigeants n’ont aucune espece d’idee de que c’est la digitalisation. Sa connaissance est limitée à whatsapp et aux qrcode

Rafangy
Rafangy
Répondre à  elman
8 mois il y a

avec la campagne de vaccination, sur chaque porte principale d’un foyer, il est mentionné le nombre total de personnes vivant dans ce foyer ainsi que le nombre des enfants en bas age, donc pourquoi on arrive a avoir le nombre exact de personnes dans chaque foyer mais dans la liste electorale, c’est totalement faux? parce qu’il y a une reelle volonté de frauder, les fraudeurs, ca fraude toujours hein

Rafangy
Rafangy
Répondre à  snip
8 mois il y a

Imaginez ensuite un systeme electoral “informatique” qui reussi à anonymiser ce numero de citoyen et qui va verifier l’unicité du vote par un individu unique.” alors adieu les beaux billets que certains candidats distribuent
sous la colonisation et la 1ere republique, avoir sa cin etait suivi d’un controle strict, et puis est arrivée la revolution socialiste qui a tout chamboulé et actuellement, vous pouvez avoir une cin aussi facilement qu’acheter un mofogasy

pra
pra
8 mois il y a

non non les dbas ne sont pas des extra-terrestres , il y a juste les bons , les très bons, et les mauvais . Reste à savoir dans quelle catégorie classer ceux qui ont pondu ce qu’one l’on voit là …. à se demander si on ne leur a pas imposé la non-contrôle d’unicité , histoire de truander plus facilement . 9a ne serait même pas étonnant

pra
pra
Répondre à  elman
8 mois il y a

tellement plausible !

Fil info

Voir d'autres articles

Chroniques
elman

L’insécurité prend des proportions hallucinantes

L’insécurité prend des proportions hallucinantes : pas seulement à Tana mais dans tout Madagascar 😯 La liste des faits divers sordides s’allonge de jour en jour dans les journaux et sur les réseaux sociaux : meurtres, attaques, braquages, vols, viols et même … décapitation ? 😯 Je sais très exactement

Chroniques
elman

La perception des autres

Gné ? Allez, l’elman qui va encore nous sortir son petit moment philosophique ? 🙂 Pas tout à fait. En fait, je vais juste prendre 2 petits exemples et 2 variantes pour illustrer ce que j’entends par “la perception des autres“. Premier exemple. Elman simple citoyen qui roulerait en Porsche,

Chroniques
elman

République humaniste et écologique

Gné ? J’avais déjà écrit une chronique sur le sujet mais hélas, c’est parti en fumée dans l’incendie d’un certain datacenter français en 2021. Donc je le répète : la République humaniste et écologique d’un certain Didier Ratsiraka, dans les années 1996, était vraiment en avance sur son temps. Trop

Chroniques
elman

L’émergence immergée dans les abysses

Gné ? J’emprunte ce titre subtil à un actunaute car effectivement, depuis le temps que l’on attend cette émergence de Madagascar, avec le programme qui va bien avec, mais à ce rythme, je crains malheureusement que nous ne soyons pas près de voir toussa… Bien au contraire, depuis 2019, c’est

Chroniques
elman

62 ans d’indépendance, vraiment ?

Associer Madagascar au mot indépendance ? Euh oui si on veut. Mais dans les faits ? Dans les faits, tout le monde connaît les réalités qui prévalent sur place. Madagascar en fait n’est indépendant en rien du tout. Sur le papier on peut bien entendu se targuer de cette soit

Chroniques
elman

Alors, qui l’a emporté dans ce débat ?

Évidemment, chaque camp va piailler “c’est nous, c’est nous” mais en réalité ? Saina tsy miangatra ? Plutôt que de juger dans le vide, on va comme d’habitude évoquer les points forts et faibles de chacun. Les points forts de Andry Rajoelina Élocution claire, nette et décidée Assez précis dans

Chroniques
elman

Tsy mila …

Gné ? Tsy mila inona ? Tsy mila Cédric, tsy mila vazaha, tsy mila gouvernement collégial, tsy mila HCC, tsy mila CENI, tsy mila Président du Sénat, tsy mila fifidianana le 16 novembre.. Et bé, quel beau rejet massif et en bloc du collectif des 11 candidats dites donc 🤣

Chroniques
elman

L’année dernière, j’ai payé 41€ d’électricité par mois

Gné ? Oui oui, qu’il vente, qu’il pleuve, qu’il neige, c’est ce que je payais : 41€ par mois. Mais comment est-ce que c’est possible ? Comment ça marche ? Et bien c’est très simple en fait : quand j’ai emménagé dans mon nouveau logement, j’ai eu un petit entretien

Chroniques
elman

Seuls 8% des Malgaches disposent d’une assurance santé

Donc en gros, 92% (tiens, toujours ce chiffre) de la population malgache ne dispose d’aucune couverture santé. Et peut aller crever ? Oui je sais il ne faut pas comparer avec la France mais ce week-end, je vais passer chez un opticien faire mes lunettes, je pense dans les 500€,

Commentaires

23
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x