Improvisation

letchis endémiques… arrivés par avion 😄

Gné ? C’est en lisant un article portant sur la situation endémique que j’ai eu soudain un déclic : effectivement, tout y est improvisation en permanence !

Depuis 2009, c’est de l’impro totale. Pour rigoler, on dit souvent pour décrire la situation : “on ne sait pas où est-ce que vous allez … mais vous y allez“. Toujours depuis 2009, on nous a sorti des concepts grandioses comme IEM, Velirano, PEM et toussa mais dans les faits, nous avons tous vu ce qu’il en était réellement. A savoir rien, le vide, le néant.

Il n’y a aucune ligne réellement directrice, on navigue à vue d’oeil, au gré de la météo bas les pattes et de l’affluence des aides internationales. Et évidemment, tout doit être dédié à la gloire présidentielle, tout doit être clinquant et bling bling, il faut que les photos en jettent.

Du coup, tous les fondamentaux du vrai développement sont donc jetés aux oubliettes. Produire, créer de la richesse, innover, inona daholo zany ram’s ? L’agriculture ? Trop paysan, trop tambawax. L’élevage ? Rien vu passer en ce sens depuis 15 ans, sauf les dahalo qui volent des centaines de têtes. L’industrie ? Celle qui tient dans le salon du chef fokontany ve ?

En lieu et place, on vous a donc servi du Colisée, du téléphérique, du Tanamasoandro inachevé, et des stades à gogo. Et là vous êtes effectivement en droit de vous demander “mais quand est-ce qu’on mange” ? Et bien, il va falloir improviser tompokolahy sy tompokovavy, car avec le riz bientôt à 4000 ar le kilo, vous n’en mangerez plus que les jours pairs les semaines impaires, et encore.

En 15 ans, je n’ai jamais entendu parler de politique de l’emploi. Avec des objectifs clairs. Les moyens pour y arriver. Le suivi et le reporting annuel. Rien, nada, tsy misy… Chloé tu as mis où ? “tsita“, c’est d’ailleurs le dernier mot appris par la princesse. Un jour elle me retorquera DTC aussi 🤣

Au passage, une menace dont on parle peu mais qui existe bel et bien : l’IA. Oui oui, l’intelligence artificielle, qui constitue une vraie menace pour le pays endémique. Si jusqu’ici la grande île avait pu profiter un peu des opportunités de l’externalisation (outsourcing), l’IA est en train de rebattre les cartes. Les missions commencent à se faire rares, les commandes au compte goutte, l’âge d’or semble déjà hélas derrière vous. Et tous les métiers “derrière un écran” sont directement menacés, je le vois tous les jours.

Bref, si les secteurs primaires, secondaires et tertiaires ne fonctionnent pas, ça craint vraiment du boudin n’est-ce pas ? Mahaiza mihonona zany et ataovy zay mampiety-piety ny fiainanao sisa.

Chacun pour soi et Dieu pour tous. C’est d’ailleurs un peu l’ambiance sur place que l’on m’a rapporté dernièrement, la plèbe en a “plus rien à fout**“, les politiques, leurs ady ady et toussa. Ce qui importe maintenant c’est savoir si on va manger demain. Ou pas. En mode totale impro donc, bon courage les gens, samy mandeha, samy mitady.

Loading

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Raza
Raza
6 mois il y a

Un jour elle me retorquera DTC aussi 

Là ça m’a fait la journée.

CLAUDE
CLAUDE
Répondre à  elman
6 mois il y a

Lol faudra éviter de dire n’importe quoi devant elle.
J’ai une nièce qui ne parle pas malgache et qui aurait sorti devant sa belle-mère malgache un chapelet de gros mots.
Ses parents ne savaient plus où se mettre.

CLAUDE
CLAUDE
Répondre à  elman
6 mois il y a

MDR

Fil info

Voir d'autres articles

Chroniques
elman

Je n’ai que des problèmes avec le pays endémique

Gné ? Qu’est-ce qui lui arrive encore à l’elman ? Non rien, juste une prise de conscience aujourd’hui que mes petites affaires restées au pays endémique ne me procurent plus aucune satisfaction, bien au contraire. Les frais fixes déjà. Gardiennage et tout ça, mine de rien, c’est un sacré petit

Chroniques
elman

Merci à Gérard, Clément…

Gné ? Il y a des moments particuliers dans la vie où l’on reconnaît ces gens qui vous accordent de l’importance et de la considération, en prenant sur leur temps et en n’hésitant pas à faire des kilomètres tout en surmontant des difficultés pour vous le montrer, alors qu’ils n’avaient

Chroniques
elman

Vous n’êtes pas fatigués de toussa ?

Oula gné ? Oui oui, j’essaie de me mettre dans votre peau en ce moment même, et ma foi ce n’est pas très compliqué car tout ce que vous vivez aujourd’hui, je l’ai déjà vécu donc ce n’est effectivement pas très compliqué de me mettre à votre place. Dans le

Chroniques
elman

Tonga dia tairo

Gné ? Qu’est-ce qu’il lui arrive encore lui ? Non rien de spécial, mais souvent dans ma vie c’est comme ça : alefa, tonga dia tairo rangahy a ! En français, ça veut dire : “allez go, on y va“. On va où ? Et bien il n’y a pas

Chroniques
elman

Investir à Madagougou : la roulette russe

Gné, même pas avec un point d’interrogation ? Non, même pas de point d’interrogation. Je suis tombé par hasard sur un vieil article écrit par moi-même il y a 4 ans, en mode optimistisco-enthousiasmo-idealo, sur les possibilités d’investir à Madagougou. Sur le papier, c’est effectivement séduisant. En mode “ysuffitde et

Que penseraient nos fusillés de Moramanga
Chroniques
elman

Permettez-moi de garder ma liberté de penser

Avant, c’était une fierté de fixer le drapeau national sur la façade de sa maison. Mais ça c’était avant. A moins de 15 jours du 26 juin et comme on l’observe tous les ans depuis ces 10 dernières années, les ménages malgaches sont de moins en moins enclins à accrocher

Chroniques
elman

C’est rigolo toutes vos gesticulations là

Gné ? Oui oui, any zay ilay Geniies e mais ce qui me fait surtout marrer aujourd’hui, ce sont toutes vos petites gesticulations stériles à gauche à droite, pour essayer de trouver une solution à cette crise. Oui car ne nous leurrons pas, malgré les belles paroles lénifiantes du PRM

Chroniques
elman

Un Français qui utilise un logiciel pour espionner les Malgaches à Madagascar

Gné ? Bah vous pouvez dire ce que vous voulez mais ce titre est parfaitement juste, chaque mot est avéré, tsy misy hampiana, tsy misy hanesorina comme qui dirait. Et tout ceci nous amène directement à la question de savoir si les libertés existent encore à Madagascar ou est-ce que

Chroniques
elman

Mais personne n’en veut d’une Transition

Gné ? Si si, c’est reparti les vieux démons endémiques avec vos sempiternelles histoires de Transition, de gouvernement d’Union nationale et tout le tintouin. Le partage du pouvoir, la distribution des seza et toussa, non mais il faut arrêter quoi. Tant de seza pour le parti de truc, tant d’autres

Commentaires

5
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x