Tu ne créés aucune richesse à Madagougou

Loading

Rien à voir avec la choucroute : vu sur M6 (Turbo) dimanche dernier.. indrisy 🙂

Gné ? Si si. Tu ne te paies pas, tu n’investis dans rien, tu ne construis aucune usine, tu ne créés aucune richesse : la question est simple, comment veux-tu que ça marche ?

Ou en d’autres termes : l’argent, le pognon, tu les gagnes où ? Seulement avec les impôts, les taxes et la mendicité à l’international ?

Quand t’arrives même plus à payer les bourses de tes étudiants, les salaires des PAT, à régler les factures de tes prestataires routiers, la conclusion est donc sans appel : tes caisses sont vides.

L’argent que tu gagnes sert donc juste à payer tes charges fixes, à savoir principalement les salaires de ton armée de fonctionnaires, dont on se demande d’ailleurs à quoi ils servent, vu la qualité des services publics à Madagougou.

Une fois ces salaires réglés, zay, vita, a plus rien dans les caisses. Aucune possibilité d’investissements, quasiment aucune possibilité nouvelle de constructions, infrastructures, aménagement, tsy misy vola intsony e… A part juste faire quelques routes en pavés ? On ne parlera même pas des détournements indélicats ici et là.

Encore une fois, aujourd’hui, nous ne savons toujours pas où nous allons, comment on y va, avec qui on y va et quel argent. Aucune visibilité, on navigue au jour le jour, “on verra”, un jour tu comprendras.

Et bien je sais pas vous mais moi il m’est difficile de voir (et comprendre) quoi que ce soit dans ce brouillard d’incertitudes et d’imprecisions.

Encore une fois, pour la énième fois, moi je ne peux fonctionner qu’avec mon budget mensuel. Il est précis, il est exhaustif, on se paie, on paie les charges fixes, on provisionne les charges variables, on sait combien on peut épargner, combien on peut investir, on ne navigue pas au petit bonheur la chance, c’est réglé comme du papier à musique, on sait où on va, comment on y va et à quelle heure on arrive.

Au fait, je suis prêt à payer 1000€ ces 4 jantes de 60 ans d’âge 🙂 Totalement introuvables mais sait-on jamais

Ok les stades c’est joli, c’est bien pour la jeunesse, mais ma question reste sur sa faim : comment on fait du cash ? Comment générer beaucoup de cash, comment engranger tous ces milliards de dollars dont ce pays a cruellement besoin pour rattraper son retard ?

Les promesses et tout le tralala, c’est joli, c’est flatteur, mais ça, tout le monde sait faire. Mais le vrai nerf de la guerre, c’est une autre paire de manches. Et c’est vraiment hallucinant de constater, quand on voit toute cette superficie disponible, toute cette main-d’œuvre disponible, jeune pour la plupart, que l’on arrive pas à faire fructifier tout cela, à créer de la richesse.

La conclusion de tout cela est que la création de richesse nécessite donc un certain savoir-faire. Et que l’on ne possède manifestement pas à Madagougou, au vu de l’état du pays aujourd’hui.

C’est dommage. La terre d’avenir le restera donc définitivement. Mahaiza mionona.

S’abonner
Notification pour
guest
13 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
idefix
2 années il y a

comment on fait du cash ?
Chez la Jiramaty, elle produit des petites coupures pour la populace, et les grosses coupures pour les dirigeants 😛

Rakoto
Rakoto
Répondre à  idefix
2 années il y a

Excellent !

Rafangy
Rafangy
Répondre à  idefix
2 années il y a

veridique!

Soso
Soso
2 années il y a

Je suppose que le prezidà n’a jamais lui-même mené un projet de A à Z. Et quand on n’a jamais conduit un projet, c’est difficile d’aller au-delà de la promesse et de mesurer le décalage entre le rêve et la réalité.

Si je puis me permettre, il devrait commencer à réaliser pas à pas son velirano si la volonté est vraiment de faire (et non de faire rêver) : commencer par un seul projet et le finir (avant d’enchaîner sur d’autres). Ce n’est que mon humble avis 🙂

mpijery
mpijery
Répondre à  Soso
2 années il y a

si la volonté est vraiment de faire

Justement, ce n’est pas son but, et c’est pour ça qu’il ne sera jamais l’homme de la situation

Rafangy
Rafangy
Répondre à  mpijery
2 années il y a

bien sur! sont but c’est le paraitre et engranger au maximum de l’argent! imaginez que demain, il ne sera plus president, comment va t il faire pour payer les frais de scolarité ( en devises fortes svp) de ses enfants?

Rafangy
Rafangy
Répondre à  Soso
2 années il y a

je vous dis que le mot velirano,il l’a trouvé dans un bouquin sans savoir le sens

Rakoto
Rakoto
Répondre à  Rafangy
2 années il y a

Il l’a trouvé dans un bouquin ..
Vous sous entendez que le grand président bouquine?

angady
angady
Répondre à  Rakoto
2 années il y a

oui, dans la section jeunesse & livres pour enfants.

angady
angady
2 années il y a

pas de création de richesse, très peu ou pas de production. juste vivre de commissions sur des ventes de marchandises importées parce que c’est plus facile et plus rapide. on ne s’en sortira pas comme ça.

Nasser
Nasser
2 années il y a

Si vous voulez créer de la richesse à Mada, il faut que la justice soit irréprochable.

Fil info

Voir d'autres articles

Chroniques
elman

Madagascar : mes 2 principaux critères pour louer une maison étaient …

Madagascar : mes 2 principaux critères pour louer une maison étaient …Gné ? Bah c’est evident non ? Le prix de la location et le quartier, le moins pourri possible ? Et bien pas du tout 🙂 Je m’en rappelle très bien comme si c’était hier : le premier, le

Chroniques
elman

De l’obligation de la HCC à répondre point par point

Une fois de plus la CENI a terminé son job et a refilé le bébé à la HCC. Les regards sont donc maintenant braqués à Ambohidahy. La problématique est clairement posée pour les juges constitutionnels : le candidat n°25 leur a adressé un certain nombre (combien ?) de requêtes en

Chroniques
elman

Bonne année 2022 !

Bah quoi, la tradition veut que l’on dispose de tout le mois de janvier pour s’échanger nos voeux de bonne année non ? 🙂 Même pas 22 jours après la Saint Sylvestre, on mesure combien cette année 2022 s’annonce bien déjà pourrie à Madagascar. Comme d’habitude me diriez-vous ? Un

Chroniques
elman

Purée t’as vu Moïse toi

Gné, quoi encore ? Non rien, on en revient toujours à ce fameux concert évangélique de dimanche dernier … et les délires commencent à sortir sur les médias et les réseaux sociaux, qui s’en donnent à cœur joie 😯 On pensait avoir tout vu avec la prophétesse Brésilienne ? Que

A la Une
elman

Je retombe par hasard sur cette photo

Ouiii ? Ah si si, en re-regardant attentivement cette photo, publiée en août 2022, mais bon sang, tout y est là non ? Tic tac, tu les sens ces élections qui approchent ? Absolument, tout y est. Des dirigeants hors sol, illuminés et obsédés par les selfies… En fait leur

Chroniques
elman

Les bons côtés de la crise

Il faut être légèrement timbré comme votre serviteur pour trouver de bons côtés à ce contexte de morosité et de pauvreté à Madagascar n’est-ce pas ? 🙂 Et pourtant Et pourtant, en temps de crise on apprend la rationalisation des ressources disponibles. La quantité d’eau est insuffisante ? Alors on

Les services 2.0 à Madagascar
Chroniques
elman

Les services 2.0 à Madagascar

Aujourd’hui je vous invite à faire un petit tour d’horizon des services 2.0 à Madagascar. Certaines initiatives sont déjà bien avancées, d’autres viennent d’être lancées et enfin ceux qui espèrent se lancer très prochainement. La restauration Premier secteur : la bouffe ! La livraison à domicile, commander une pizza par

Chroniques
elman

Le vrai problème c’est que vous ne changerez plus les mentalités

Gné ? Oh rien, juste la traditionnelle cogitation/méditation nocturne qui m’a amené à ce constat/conclusion effroyable : le vrai problème c’est que vous ne changerez plus les mentalités. De quoi parlons nous ? Bah du pays endémique encore et toujours. Oué l’elman généralise pas, tout le monde n’est pas comme

Chroniques
elman

La Jirama est l’illustration parfaite de la mentalité endémique

Gné ? Si si, et on va le détailler un peu plus bas, mais effectivement, en y repensant à tête reposée, cette Jirama est la synthèse parfaite de tous les maux de la société endémique. Société dans tous les sens du terme : l’entreprise mais aussi l’humain, la mentalité. Allons-y

Commentaires

13
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x